Page 3 sur 3

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche prat

Posté : jeu. mai 16, 2013 8:16 pm
par jluis
Dans l'original :
Tablature italienne : l'ordre aigu est la ligne inférieure de l'hexagrama, à l'envers que dans la tablature espagnole.
La précision est correcte. La tablature espagnole est seulement utilisé par le premier des vihuelistas : Luys Milan
Merci.
Amicalement,
jluis

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche prat

Posté : ven. mai 17, 2013 9:39 am
par ClassicGuitare
Corrections effectuées et bout ajouté

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche prat

Posté : ven. mai 17, 2013 11:16 am
par Val
Val a écrit : L'aigu est en bas sur les tablatures espagnoles et italiennes (similaires) avec une exception, celle de Luis Milan où l'aigu est en haut (comme sur la tablature de guitare moderne).

Tu écris :
Tablature italienne : la ligne supérieure de l’hexagramme correspond à la corde de l’aigu, contrairement aux tablatures de Milano (Espagne) où l’aigu est en bas.
Or c'est le contraire (et c'est Milan et non Milano qui était lui Italien...)

Donc on devrait lire :
Tablature italienne : la ligne inférieure de l’hexagramme correspond à la corde de l’aigu, contrairement aux tablatures de Milan (Espagne) où l’aigu est en haut.

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche prat

Posté : ven. mai 17, 2013 12:54 pm
par ClassicGuitare
Désolé val, je corrige...
Merci de ton aide

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche prat

Posté : ven. mai 17, 2013 12:56 pm
par Val
Avec plaisir ;-)

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche prat

Posté : ven. juin 14, 2013 9:30 am
par ClassicGuitare
Je viens d'ajouter encore un petit bout, mais je n'ai pas vraiment compris, si quelqu'un pourrais m'expliquer, je suis preneur
Merci

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche prat

Posté : ven. oct. 11, 2013 12:30 am
par Manu Cavalier
Formidable travail.
Un plaisir à lire.

Re: La musique pour Luth joué à la guitare une approche pratique

Posté : ven. mai 05, 2017 8:21 am
par giga17
Je lis : "En ce qui concerne l'utilisation des "capos mécaniques", de manière à raccourcir le diapason de la guitare pour s’approcher du diapason du luth de la Renaissance en Sol, nous avons testé des capos en bois, plastique, métal, etc ... et nous n'avons pas été satisfaits par l’accordage ni par la clarté sonore, d’après notre niveau d’exigence, de sorte que nous avons cessé de les utiliser."

De quel niveau d'exigence parle t'on ? D'abord l'emploi du capodastre permet de jouer en Sol ce qui est plus proche de l'accord d'origine même si le tempérament et le diapason sont différents. La résonance est plus courte.
Un autre avantage est la réduction des écarts des doigts de la main gauche qui s'apprécie dans certaines pièces et la réduction de la tension des cordes (il suffit de faire un barré case I sans capo. puis le même en case III avec capo. pour percevoir la différence). Quand au timbre avec ou sans capo. cela dépend beaucoup de l'instrument utilisé.
De plus, le capo présente l'avantage de faciliter le jeu des élèves pour les raisons évoqués juste avant et leur permet d'être plus haut sur le manche que dans la plupart des pièces pour "débutants" (ils auront moins la "peur du haut du manche") et les familiarise avec la transposition. J'ai constaté qu'en employant le capo. puis en le déplaçant 1 case plus à gauche au fur et à mesure de l'apprentissage d'un même morceau l'écartement des doigts et l'augmentation de tension est très progressive ce qui évite bon nombre de crispations de la main gauche. Et puis, on peut en profiter pour expliquer à l'élève qu'un capo. c'est, comme un barré, un sillet mobile (pratique quand il faudra expliquer la transposition des formes d'accord.