Phalèse, Pierre

La musique de la Renaissance (1500 à 1600) s’étend approximativement entre les XVe siècle et XVIe siècle. si la dernière date n'est guère contestable il n'en est pas de même pour le début de cette période.

Modérateur : Schneider

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9518
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Phalèse, Pierre

Messagepar ClassicGuitare » jeu. juil. 06, 2017 9:57 am

Pierre Phalèse (1510? -1575)
    Biographie
Pierre Phalèse (nom francisé ; latinisé Petrus Phalesius et, à l'origine, en néerlandais Vander Phaliesen), né à Louvain vers 1510 et mort dans la même ville vers 1575, est un imprimeur-libraire en musique.

Il est le premier d'une lignée d'imprimeurs-libraires de musique des Pays-Bas méridionaux, les Phalèse, successivement établie à Louvain et à Anvers entre 1545 et 1674, qui a été active durant trois générations.

Pierre Phalèse était le fils d'Augustin vander Phaliesen, un brasseur, et de Marguerite van Poddeghem. Peut-être était-il un proche parent d'Arnold vander Phaliesen (qui était peintre à Louvain en 1499) et d'Antoine vander Phalisen (un organiste, décédé le 17 mars 1487).

En 1541, Phalèse devint libraire attitré de l'université de Louvain. En 1545, il débuta comme libraire dans sa ville natale. En peu de temps, il créa un atelier, qui en 1575, avait déjà publié 189 livres de musique. De ses presses sortirent, entre 1545 et 1552, plusieurs livres savants, quelques-uns publiés conjointement par lui et un autre libraire-imprimeur de Louvain, Martin de Raymaker (Rotarius). Si, au début de sa carrière, il sous-traitait ses ouvrages à d'autres imprimeurs, à compter de 1553, il commença à les imprimer lui-même avec des caractères de haute qualité, à l'instar de Tielman Susato d'Anvers.

Au cours de ces années, Phalèse publia aussi cinq livres de chansons réduites en tablature de luth, imprimés pour lui par Jacob Baethen, Servaas Sassen et Reynier Velpen, car il n'était, à cette époque, qu'un libraire et non un imprimeur. Les cinq livres ont toutefois tous été imprimés avec les mêmes caractères utilisés par Phalèse, depuis 1553, pour le second volume du Hortus musarum et d'autres ouvrages pour luth. Un autre remarquable ouvrage de cette époque est Selectissima... in guiterna ludenda carmina (Louvain, 1570) : un recueil qui contient aussi des instructions en latin pour guitare ; de la même année datent les 115 pièces pour cistre du Hortulus cytharæ. Il publiait principalement des livres de chansons et de danceries (danses).

Phalèse sollicita et obtint, le 29 janvier 1552, un privilège lui permettant d'imprimer des ouvrages musicaux à partir de caractères mobiles en une seule impression. Après une première série de publications consacrées au répertoire de tablature de luth, Phalèse publia plusieurs livres de chansons et de motets de compositeurs des anciens Pays-Bas, parmi lesquels Jacob Clemens non Papa, Thomas Créquillon, Orlando di Lasso ou Cyprien de Rore figurent en bonne place. Certaines pièces instrumentales ont sans doute été empruntées au répertoire sorti des presses parisiennes, espagnoles et allemandes.

Si la grande majorité des productions de Phalèse est consacrée à la musique sacrée − messes, motets et magnificats −, il publia aussi des recueils de chansons françaises, des madrigaux italiens, des chansons néerlandaises et des pièces instrumentales. Il empruntait beaucoup à de nombreux compositeurs et n'hésitait pas à reprendre des pièces déjà publiées ailleurs.

Dès 1560, cependant, il manifestait une approche plus audacieuse et plus internationale. En 1561, il publia le Cantuale juxta usum... ecclesiæ Amstelredamensis, destiné aux chœurs des églises amstelodamoises, imprimé en une seule opération en notation gothique par neumes, procédé qu’il réutilisa en 1563 pour les Psalmi... cum hymnis. En 1563, Phalèse commença à publier une nouvelle série de livres de luth intitulés Theatrum Musicum. La même année, il publia de Francisco Guerrero les harmonisations à huit voix du Magnificat en utilisant une fonte de caractères de grand corps, adaptée aux livres de chœur de format in-folio et semblable à celles utilisées à Paris par Pierre Attaingnant ou Nicolas Du Chemin pour des livres similaires. Entre autres nombreux ouvrages, Phalèse publia également plusieurs livres de Roland de Lassus et de Cyprien de Rore.

En 1570, il entama un partenariat avec Jean Bellère, imprimeur anversois, ce qui lui permit d'atteindre une clientèle plus vaste. Ce partenariat fut continué par Pierre Phalèse le Jeune jusqu'à la mort de Bellère en 1595. Bellère était un imprimeur-libraire qui entretenait d'importantes relations internationales ; il participa sans doute au financement de publications auxquelles il assurait une meilleure distribution, même à Anvers. Phalèse demeurait de toute façon actif comme imprimeur. Bellère était originaire de Liège, et il se peut que ce fut par l'intermédiaire de cette relation que le compositeur liégeois Jean de Castro agît comme conseiller musical de Phalèse en 1574 et en 1575, fournissant les dernières compositions françaises et italiennes pour publication.
Une page du Septiesme livres des chansons à quatre parties... de 1570.

Outre les caractères gothiques et ceux utilisés pour les grands livres de chœur, Phalèse possédait également un caractère de musique de corps moyen, utilisé pour les livres de chansons ou de motets de format in-quarto (également utilisé par Jean Bogard à Douai) et des caractères de tablature de luth. Ses caractères sont tous de bonne facture, hormis peut-être la tablature qui n'est pas aussi élégante que ses équivalents parisiens. Les éditions de Phalèse sont propres et précises, avec des textes soigneusement placés sous la portée ; il fut le premier imprimeur des anciens Pays-Bas à imprimer des livres de luth dans lesquels les deux parties sont disposées de telle sorte que les joueurs assis autour d'une table puissent jouer du même livre. Lorsqu'en 1570, Phalèse visita Anvers pour être examiné par le prototypographe du roi Philippe II, Christophe Plantin déclara que l'imprimeur était « expert dans l'art de l'impression de la musique », dont il s'occupait en toute exclusivité, et qu'il maîtrisait bien le latin, le français et le néerlandais. Un ouvrage exceptionnel pour cette période est un recueil de 1572, entièrement consacré à la chanson néerlandaise : Een duytsch musyck boeck.

Les trois fils de Pierre le Vieux, Corneille, Jacob et Pierre le Jeune, avaient tous eu un rapport plus ou moins fort avec l'édition musicale. En 1562, on voit Pierre le Vieux signer un contrat d'apprentissage chez l'imprimeur-libraire anversois Jan de Laet, aussi spécialisé en édition musicale, pour son fils Jacob1, mais celui-ci s'inscrivant le 14 août 1563 à l'université de Louvain, il faut croire que celui-ci ne fut pas mené à terme. Le même jour, Pierre le Jeune s'inscrivit à la même université, et lui non plus ne semble pas avoir terminé ses études. C'est lui qui reprendra la firme paternelle (voir la section suivante). Quant à Corneille, le fils aîné, il reçut un grade de la faculté des Arts en février 1564. Il mit son nom sur un volume de Roland de Lassus, la première partie de la Patrocinium musices (une réimpression de l'édition de Munich de 1573), mais il ne poursuivit pas ses activités d'imprimeur.

Plusieurs ouvrages furent encore publiés au nom de Pierre le Vieux entre 1574 et 1576. Phalèse mourut donc sans doute à Louvain vers 1576, laissant son atelier à Pierre le Jeune (peut-être brièvement associé avec Corneille), mais la date précise de son décès n'est pas connue.



Sources:
fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Phal%C3%A8se_(maison_d%27%C3%A9dition)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar de l’utilisateur
Do
Modérateur
Messages : 1189
Enregistré le : mer. mars 19, 2008 9:09 am
Contact :

Re: Phalèse, Pierre

Messagepar Do » jeu. juil. 06, 2017 11:39 am

Les manuscrits avec tablatures:

1546/1547
Phalèse livre 1.pdf

il y a trois livres, je n'ai que le premier

1563
Phalèse Pierre-teatrum_musicum.pdf
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar de l’utilisateur
Do
Modérateur
Messages : 1189
Enregistré le : mer. mars 19, 2008 9:09 am
Contact :

Re: Phalèse, Pierre

Messagepar Do » jeu. juil. 06, 2017 12:56 pm

Phalèse livre 2.pdf
Phalèse livre 3.pdf
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9518
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Phalèse, Pierre

Messagepar ClassicGuitare » jeu. juil. 06, 2017 5:18 pm

Merci Do

Avatar de l’utilisateur
martingouin
*2*
Messages : 354
Enregistré le : dim. mars 06, 2016 10:00 pm
Contact :

Re: Phalèse, Pierre

Messagepar martingouin » jeu. juil. 06, 2017 9:15 pm

.............
Modifié en dernier par martingouin le sam. juil. 08, 2017 4:34 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Arles
Modérateur
Messages : 807
Enregistré le : mar. sept. 04, 2012 10:32 am
Localisation : Au milieu des toros et des moustiques
Contact :

Re: Phalèse, Pierre

Messagepar Daniel d'Arles » jeu. juil. 06, 2017 10:20 pm

martingouin a écrit :Très intéressant mais malheureusement je ne comprends pas ce genre de tablature.

Lis bien le texte d'intro et tu sauras par toi-meme "apprendre l'art et l'usance du luth'" :lol:
Carbonell Torres n°439 Mars 1964

Avatar de l’utilisateur
isa95
(°_°)
Messages : 1893
Enregistré le : jeu. mars 22, 2012 1:28 pm
Localisation : région parisienne (VO)
Contact :

Re: Phalèse, Pierre

Messagepar isa95 » ven. juil. 07, 2017 10:58 am

+1) :lol:

merci Do !
Que trépasse si je faiblis !
Garder l' espoir.
Guitare Bastien Burlot ( Série Anniversaire n°1)


Retourner vers « Renaissance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité