Page 2 sur 3

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 8:58 am
par isa95
Jazz cancan a écrit :
dim. déc. 09, 2018 4:26 am
mais les équissonants (équissons/unissons/polissons)

Une définition peut-être du dernier terme?
Jazz cancan a écrit :
dim. déc. 09, 2018 8:50 am
Je suis pas sur rires et chansons? :lol:
Juste histoire de voir si les deux Paul y sont !

:mrgreen:

M' enfin, ces transcriptions relèvent plus d' une démarche purement intellectuelle.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Et puis, il existe d' excellentes transcriptions , alors, si celles de JC ne conviennent pas, autant les ignorer.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 9:28 am
par Jazz cancan
Si on compte les équissonants après un son primitif, par exemple RE 2ème corde 3ème case; le 1er devient le RE 2ème corde 7ème case et le 2ème équissonant de la mesure deux devient le RE 4ème corde case 12, sa colle pas... Ce n'est que l'opus 8, peut-être qu’ultérieurement il a perfectionné son système, je ne me suis basé que sur les indication en fin d'Opus 8...
Et si par contre on veut assigner les chiffres dans les petits ronds à une corde cela ne fonctionne pas.

Si je me suis trompé et qu'on me le démontre je changerais le fichier... Personne n'est à l’abri d'une erreur...


La partition avec le décalage créé par le son primitif... Donc (primitif) (1) (2) (3)

Aguado Opus 8 n°2 (TAB+solfège)-1.jpg
Aguado Opus 8 n°2 (TAB+solfège)-2.jpg

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 9:59 am
par cadiz
En fait, c'est même plus compliqué que cela.

Selon les sources, soit il commence de manière pratique de l'instrument même: il part du son dit primitif (disons le Fa 1ère corde 1ère case), et il attribue le premier équisonnant au Fa deuxième corde sixième case, et le deuxième équisonnant au Fa troisième corde dixième case (comme dans la méthode de la BNF).

Soit il part de manière théorique, en prenant pour exemple le Fa sur la portée musicale, cinquième ligne de cette portée.
Ce Fa (théorique) dit-il possède 4 équisonnants: 1°) sur la 1ère corde appuyée à la 1ère case 2°) sur la 2ème corde appuyée à la 6ème case, etc.
C'est ce qui est appliqué dans l'opus 8.
Sauf que le pauvre quidam qui aurait lu entre-temps l'autre manière y perdrait littéralement son latin.
Bref, c'est un vrai sac de noeuds, et on comprend mieux pourquoi l'idée d'Aguado n'a pas fait florès.

En plus, comme cela ne suffisait pas, sur la dernière révision française (chez Lemoine, par Raymond Dussart), celui-ci se mélange aussi joyeusement les pinceaux, en écrivant, il utilise le terme équisons:
"on indique les équisons en inscrivant dans un petit rond le numéro de la corde sur laquelle on doit l'exécuter"
Cela fonctionne pour le Fa, par exemple, toujours, l'équison 1 correspondant à la corde 1, l'équison 2 à la corde 2 et l'équison 3 à la corde 3. Sauf que cela tombe à l'eau si on prend un Mi deuxième case corde 4, et son équison 2 qui se trouve en septième case corde 5.
En un mot: à oublier.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 10:33 am
par Jazz cancan
Il a quand même eux une idée de génie... Avec le système que j'ai déjà posté plus haut cela fonctionne très bien sur les huit pièces, et c'est pour moi un plaisir de jouer Aguado avec plus de précision main gauche (jeu de TAB), j'aurais aimé le même système pour son Rondo no. 2 Op. 2.

Equissonants_Aguado1.jpg

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 10:53 am
par cadiz
Une idée de génie? Une idée surtout, de génie sûrement pas, sinon elle n'aurait pas connu ce flop retentissant.
Le jeu de TAB avec plus de précision? Je ne vois pas où est la précision en plus, c'est autre chose. Bref.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 11:17 am
par Jazz cancan
Un symbole pour les équissonants, le chiffre dans un petit rond qui a fait le tour du monde et qui est encore employé aujourd'hui ce n'est pas l'idée que je me fais d'un flop...
Une corde a vide ne sonne pas comme sur la touche, personnellement je suis plus sensible à la position de la main gauche qu'à son doigté...

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 11:35 am
par cadiz
Sauf que l'idée du petit rond avec un chiffre n'avait absolument rien à voir avec le numéro des cordes (6, en standard), comme maintenant donc, mais indiquait des positions de note équisonnantes (4 maximum) par rapport à leur note "primitive".
En outre, merci d'éditer votre titre, incompréhensible pour le moindre visiteur du forum. Inutile de reprendre le titre complet de l'opus 8.
Mais, par exemple: Aguado, Dionisio ; opus 8/2 - Valse
On saura ainsi clairement que l'on traite spécifiquement de la pièce 2 de l'opus 8 d'Aguado dans ce fil, et non pas de tout l'opus comme on peut le penser de prime abord.
Je crois aussi à mon humble avis qu'on peut/doit se passer de mentionner "révisé par Jean Courbette", dont je ne sais même si vous aviez précisé vraiment de quoi il retournait. Bref, Aguado d'abord, et ensuite, si l'on veut, on peut développer un aspect plus personnel dans le fil.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 11:45 am
par Daniel d'Arles
Extrait de la méthode complète(disponible sur la BNF, traduction de Fossa)qui confirme mes propos et ceux de Cadiz.
Image
qui montre bien que le 2 cerclé du premier Ré renvoie bien à la case 12 du Ré 4ème.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 11:47 am
par cadiz
Oui, mais comme dit, ce n'est pas l'unique source parlant de ces sons équisonnants.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 12:09 pm
par Jazz cancan
cadiz a écrit :
dim. déc. 09, 2018 11:35 am
En outre, merci d'éditer votre titre, incompréhensible pour le moindre visiteur du forum. Inutile de reprendre le titre complet de l'opus 8.
Mais, par exemple: Aguado, Dionisio ; opus 8/2 - Valse
On saura ainsi clairement que l'on traite spécifiquement de la pièce 2 de l'opus 8 d'Aguado dans ce fil, et non pas de tout l'opus.
Je crois aussi à mon humble avis qu'on peut/doit se passer de mentionner "révisé par Jean Courbette", dont je ne sais même si vous aviez précisé vraiment de quoi il retournait. Bref, Aguado d'abord, et ensuite, si l'on veut, on peut développer un aspect plus personnel dans le fil.
Si vraiment il faut changer le titre cela n'a pas beaucoup d'importance...

Il est spécifié Partitions classées par titre et niveau (mes premier postes à cette section, Tarrega et Carcassi, je les ai postés un peu trop vite et quand j'ai voulu rectifier c'était trop tard), donc il faut écrire le titre, le nom de l'auteur et ne pas oublier de mettre le niveau, ce que beaucoup oublient, petits canaillous...
Aguado, Dionisio ; opus 8/2 - Valse n'est pas un titre valable pour cette section, mais plutôt Valse Opus 8/2 Dioniso Aguado je m'en occuperais un peu plus tard...

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 12:15 pm
par cadiz
Ces sections méritent d'être revues ou redéfinies je le pense, et comme titre et compositeur apparaissent, de toute façon, on comprend très bien les choses. Et pour le niveau, besoin d'être revu aussi. Personne ne le fait, pour plusieurs raisons.
Quant aux canaillous, franchement, c'est juste très pénible venant de votre part.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : dim. déc. 09, 2018 5:01 pm
par Daniel d'Arles
cadiz a écrit :
dim. déc. 09, 2018 10:53 am
Une idée de génie? Une idée surtout, de génie sûrement pas, sinon elle n'aurait pas connu ce flop retentissant.
Aguado était lui-même revenu sur sa notation dans son édition de 1843

art.106 - Dans « l’Escuela » de 1820 j'ai désigné l'équíson avec son nombre ordinal ; mais il semble plus clair et plus facile
de noter le numéro de la corde qui doit être jouée, dans une bulle á la droite de la note, réservant le côté gauche pour le
numéro du doigt de la main gauche à utiliser." - Nuévo Metodo.

Re: Contredanses et Valses faciles_n°2_Dioniso Aguado_révisé par Jean Courbette

Posté : lun. déc. 10, 2018 12:03 am
par Jazz cancan
Daniel d'Arles a écrit :
dim. déc. 09, 2018 5:01 pm
Aguado était lui-même revenu sur sa notation dans son édition de 1843

art.106 - Dans « l’Escuela » de 1820 j'ai désigné l'équíson avec son nombre ordinal ; mais il semble plus clair et plus facile
de noter le numéro de la corde qui doit être jouée, dans une bulle á la droite de la note, réservant le côté gauche pour le
numéro du doigt de la main gauche à utiliser." - Nuévo Metodo.
C'est bien ce que je dis, une idée de génie :bravo: Aguado :bravo:

Re: Valse facile_Opus 8_n°2_Dioniso Aguado

Posté : lun. déc. 10, 2018 10:05 am
par Daniel d'Arles
S'il a arrêté d'utiliser cette méthode, c'est que ses contemporains ne la trouvait pas si géniale que ça.

Re: Valse facile_Opus 8_n°2_Dioniso Aguado

Posté : lun. déc. 10, 2018 12:56 pm
par Jazz cancan
Daniel d'Arles a écrit :
lun. déc. 10, 2018 10:05 am
S'il a arrêté d'utiliser cette méthode, c'est que ses contemporains ne la trouvait pas si géniale que ça.
Il ne l'a pas arrêtée, il l'a perfectionnée, il faut bien qu'une idée germe avant d'atteindre sa forme finale... Mais bon j'ai l’impression que l'on ne parle pas de la même chose... Si je trouvais le concept de base si génial, tel qu'utilisé dans cet opus, je ne l'aurais pas révisé, c'est l'idée dans son ensemble qui l'est...

Beaucoup d'innovations (les grandes comme les petites) ont mis plusieurs générations à s'ancrer dans le public, c'est ce que l'on nous rabâche d’ailleurs pour la musique contemporaine (sérielle, dodécaphonique etc.) qui serait trop en avance sur son temps et qui deviendra la norme dans le futur...