Albert, Heinrich (1870-1950-de)

Musique moderne (première moitié du XXe siècle)
On désigne souvent par musique moderne la musique composée pendant la première partie du XXe siècle
Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9535
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Albert, Heinrich (1870-1950-de)

Message par ClassicGuitare » mer. juin 21, 2006 5:33 pm

Heinrich Albert
(1870-1950)
[AlbertH-Portrait1.jpg
Méthodes : http://classicguitare.com/viewtopic.php?f=248&t=9605
  • Biographie

    Heinrich Albert est le premier quartet de guitare et probablement le seul quartet d'harpe guitare.
    Cet ensemble unique vu dans la photo jointe, en 1912. "un point clé dans la formation du quartet de guitare de Munich était qu'ils ont pris la gamme et la disposition instrumentale du quartet de corde comme modèle." Si cela est vrai, ceci aide à    expliquer la raison des guitares d'harpe avec des cordes de basse secondaire,les cordes basses supplémentaires sur chacune des quatre guitares. Une des guitares (en second lieu de la droite) désigné sous le nom d'un "Quintbassogitarre (accordé un cinquième inférieur à    une guitare normale).
    La guitare d'Albert's est un Schenk Bogengitarre de 1848 elle a été jouée comme Terzgitarre (accordé un troisième plus haut mineur que la norme). L'instrument a appartenu à    Dr. Rensch.
    Le terz 1839 de Schenck "lyra" - la guitare vue en second lieu a partir de la gauche est maintenant dans le musée de famille de Hauser dans Reisbach. Andreas déclare que bien qu'albert's donne une date de 1858 (en son premier livre de méthode en 1912), c'est incorrect, et que la guitare "a été construite et vue dans l'exposition du monde dans Wien en 1839, plus tard a été réparée par Franz Halbmair (Halbmeyer) et a obtenu un nouveau cou fait par Mozzani. Et probablement qu' Hermann Hauser III se rapportait à    quand il m'a dit que "Fritz Buek a fait quelques changements de la construction très compliquée par le fingerboard à    la guitare pendant le temps où il l'a employée." Andreas ajoute que "Buek a très bien connu les instruments de Schenck , car il est né dans la rue Petersburg et a eu des leçons de guitare avec Johann Decker-schenk, un virtuose autrichien de guitare vivant là   , et le fils du constructeur d'instrument (Friedrich Schenck)."
    Le Quintbassgitarre, selon Andreas, a été construit par Franz Halbmeyer en 1911. "ils ont essayé la première fois la guitare de a Schrammel (normal) avec un cou démontable. Ceci a été échangé avec une longueur de corde de 70 centimètres. Après que cela ait fonctionné ils ont commandé une nouvelle guitare de Halbmeyer." Son accord est e a, un cinquième parfait d'A1- D-G-c- au-dessous du lancement standard de guitare.
    L'instrument final (encore, par Andreas) est a theorboed "Wappengitarre par Johann Gottfried Scherzer avec une longueur de corde de 59 centimètres ." Les guitares de Wappenform ou les guitares d'harpe ont un corps rudement dans la forme d'un "bouclier La longueur de corde ferait sembler que cet instrument est plus près d'une balance de terz, mais il a été accordé de façon standard.
    J'ai inclus un cinquième instrument concernant cette étude. C'est une guitare 1922 primitive de quintbasso de Hauser I de condition possédée par Klaus Wildner de Munich (qui possède un deuxième instrument semblable). Il est très semblable au pre-1912 Halbmeyer dans la photo de quartet. Klaus donne la longueur de balance de cet instrument à    74.5 centimètres plus long que le Halbmeyer du quartet. Il donne l'accord (haut au bas) pendant que le b F # - e B de d A - il est accordé ainsi un quatrième inférieur à    la norme, pas un cinquième comme dans le Halbmeyer du quartet. La 7ème corde flottante d'"harpe" n'est pas accordée au-dessous de la 6ème corde, mais à    C, juste ci-dessus. Ceci suggère à    moi que la plus basse note disponible du quartet ait été probablement A de leur quinte. Comme mentionné précédemment, Hauser a remplacé Albert dans le quartet en 1920, et leur a plus tard fourni ses instruments. On le croit que chacun des quatre membres a par la suite joué sur Hausers, mais on ne le sait pas s'i c'etait encore toutes des guitares d'harpe.
    Selon Andreas Stevens, "Albert a été profondément influencé dans sa technique et répertoire de jeu par Luigi Mozzani. En photos tôt vous pouvez voir Albert jouer avec un thumbpick, comme le faisait une autre pupille de Mozzani, Mario Maccaferri, et naturellement, Mozzani lui-même. Albert a également joué une guitare de Mozzani de 1910 - 1914." Les compositions d'Albert's pour la date de guitare de 1895, et incluent "beaucoup de solos, duos, trios, chansons, et travaux de chambre utilisant de diverses combinaisons des instruments avec la guitare." Il a également édité trois méthodes de guitare et plusieurs travaux originaux.
    le succès du quartet de guitare de Munich, et l'inspiration pour les activités de quartet qui ont suivi, due beaucoup aux conseils musicaux de Heinrich Albert. Malheureusement, la plupart des guitaristes savent aujourd'hui peu de son travail et carrière. Albert est né dans Würzburg en 1870, et en tant qu'adolescent a étudié le piano, le violon, et le klaxon. Avant l'âge de 24, il avait voyagé en tant que musicien orchestral en Suisse, en Suède, et en Russie. En 1894, lors d'entrer dans un magasin de musique à    Trieste et de le surprendre Silvio Negri pratiquant la guitare, il a été immédiatement inspiré prendre des leçons sur l'instrument. Il a pris lui naturellement, et d'ici 1895 travaillait fréquemment en tant que guitariste de musique de chambre à    Munich. En 1900, Albert a été nommé guitariste du théâtre royal, et dans 1909 la dynastie régnante de Munich l'a honoré du titre "Virtuose de chambre de cour." En tant qu'interprète brillant, il a réalisé la renommée dans l'ensemble de l'Allemagne et de l'Autriche, montrant la compétence étonnante et un bruit riche et coloré. Le marcheur de Louise plus tard a rappelé Albert comme homme beau au doux-parlé avec des yeux acier-bleus réglés contre un teint juste et cheveux blanc-striés. Après 1920, sa renommée se fane, cependant, car la plupart des guitaristes allemands, avec beaucoup de l'Europe, ont tourné à    la tutelle l'influence de Tarrega, et ont adopté les techniques et le répertoire de l'école espagnole. Quoiqu'ilen soit resté actif en tant qu'un soloist, un accompanist, et musicien de chambre dans les années 40, Albert a été pratiquement oublié avant sa mort en 1950. Une certaine sensation c'était les efforts techniques et musicaux de Tarrega et d'Albert qui lance une Renaissance de vingtième-siècle de la guitare, et qui le génie pilote d'Albert a été mal compris, négligé, et unjustement éclipsé par les accomplissements de Tarrega."
    [Munich Quartet.jpg
    Le Munich Guitar Quartet c1914. Heinrich Albert, Fritz Buek, Hermann Rensch, Karl Kern.[/align]

  • Partitions du domaine public

    Gitarre-Solospiel-Studien, Introduction et développement de la technique Gitarre Etüden Werk
    Altwiener Walzer - Albert Heinrich.pdf
Albert Heinrich-LiensBoije.pdf

Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par ClassicGuitare le dim. déc. 17, 2006 4:13 pm, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Mickey
****
Messages : 41
Enregistré le : ven. déc. 15, 2006 12:03 am
Localisation : Isère
Contact :

Message par Mickey » sam. déc. 16, 2006 3:25 pm

Je pense qu'il y a une erreur pour les dates du compositeur.
Il s'agit du pédagogue allemand, homonyme du compositeur du XVIIà  ° siècle.
Il est né en 1870 et mort en 1950. Ses oeuvres sont principalement éditées chez Zimmermann et Robert Lienau. Son recueil le plus connu est sans doute ses "Deux Sonates" (Zimmermann 1705).

Avatar du membre
jerry
(°_°)
Messages : 1271
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 6:53 pm
Localisation : eure 27
Contact :

Message par jerry » sam. déc. 16, 2006 6:32 pm

Mince il ya un loup avec ce compositeur sur le net partout quelque soit le lien il est indiqué avec la date que Paulo donne soit 1604 -1651
http://en.wikipedia.org/wiki/Heinrich_Albert_(composer)
http://www.music.vt.edu/musicdictionary ... lbert.html
http://perso.orange.fr/festivalbeaune/2004/o040709.htm
http://www.classicalworks.com/his.pages/1651to1675.htm
Ca serait vraiment sympa de ta part si tu pouvais nous en dire un peu plus sur ce compositeur,j'avoue pour ma part ne rien connaitre sur lui :redface:
La musique repose sur l'harmonie entre le Ciel et la Terre, sur la coincidence du trouble et du clair.
Hermann Hesse

Avatar du membre
Mickey
****
Messages : 41
Enregistré le : ven. déc. 15, 2006 12:03 am
Localisation : Isère
Contact :

Message par Mickey » sam. déc. 16, 2006 8:44 pm

Le compositeur du XVIIà  ° siècle est sensiblement plus connu que l'autre (de plus, il a le tort d'être guitariste !), c'est tout à    fait normal que tu ne trouves que des liens sur le plus célèbre (enfin, c'est relatif...)
Tu peux aller ici si tu lis l'anglais : http://www.orphee.com/morris/heinrich.htm
http://www.harpguitars.net/players/mont ... r,7-04.htm
tu as une courte biographie sur le dernier lien.

Ce que je peux dire, c'est que plus beaucoup de guitaristes (même enseignants) connaissent ce brave homme.
Arnaud Dumond avait eu "l'audace" d'enregistrer il y a quelques temps la Sonate n° 1 mais Dumond est iconoclaste, ça ne m'étonne guère. Faites un sondage parmi vos amis guitaristes, ou même parmi vos professeurs (si vous en avez). Albert ? Heu...
Il a écrit pourtant une tripotée de pièces pédagogiques qui exploitent astucieusement la technique classique de l'instrument.
Son langage est tout à    fait classique, à    croire qu'il est resté figé au XIXà  ° siècle.
Essayez sa Sonate n° 1 (de niveau moyen). Musicalement c'est léger, mais agréable à    jouer... pour se délasser les neurones après un Sor.

Avatar du membre
jerry
(°_°)
Messages : 1271
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 6:53 pm
Localisation : eure 27
Contact :

Message par jerry » sam. déc. 16, 2006 8:52 pm

Et bien grand merci Mickey pour tes lumières j'avoue quelles combles les lacunes sur ce compositeur que ma fois je n'ai jamais eu l'occasion de connaitre ou aborder.
Comme quoi le net diffuse de bien bonnes choses mais aussi un tas de renseignements erronés
PS sur la photo de groupe on voit une guitare avec une ouverture assez large qui me fais penser à    une guitare grand concert d'Audirac
La musique repose sur l'harmonie entre le Ciel et la Terre, sur la coincidence du trouble et du clair.
Hermann Hesse

Avatar du membre
Mickey
****
Messages : 41
Enregistré le : ven. déc. 15, 2006 12:03 am
Localisation : Isère
Contact :

Message par Mickey » sam. déc. 16, 2006 9:10 pm

C'est vrai qu'elle est étonnante cette photo !
Le problème des tessitures identiques dans un quatuor de guitares m'a toujours semblé problématique.
Ces allemands expérimentaient !

La guitare du 3à  ° à    partir de la gauche est une guitare-basse accordée à    la quinte semble-t-il avec une septième corde théorbée (au-delà    du manche).
La guitare d'Albert à    gauche est une terz-guitarre (accordée une tierce mineure plus haut) avec trois cordes théorbées.
La deuxième à    partir de la gauche est une guitare-lyre (assez fréquente au XIXà  ° siècle) avec 4 basses théorbées.
La dernière guitare à    droite semble être accordée normalement (selon l'article) mais tout de même avec une ou plusieurs cordes théorbées.
Je n'arrive même pas à    m'imaginer comment tout ces timbres différents pouvaient sonner et donner une unité au quatuor !

Je sais qu'Heinrich Albert avait arrangé une ou deux sonates pour guitare seule de Carulli pour 4 guitares et une pièce de Sor aussi.
Le répertoire manquait, c'est certain !

Avatar du membre
jerry
(°_°)
Messages : 1271
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 6:53 pm
Localisation : eure 27
Contact :

Message par jerry » sam. déc. 16, 2006 10:26 pm

Je pense que l'epoque devait certainement donner plus de largesse d'une certaine façon,le côté experimental devait imposer une certaine clemence de la part de l'auditoire qui lui même decouvrait,le côté "nouveau" seduire le public et cette volonté de tester devait pardonner quelques "dissonances"si j'ose dire.
J'aurais vraiment aimé entendre ce que cela pouvait donner dans le contexte de l'epoque
La musique repose sur l'harmonie entre le Ciel et la Terre, sur la coincidence du trouble et du clair.
Hermann Hesse

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9535
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Message par ClassicGuitare » dim. déc. 17, 2006 11:25 am

Merci beaucoup Mickey pour toutes ces bonnes informations, je viens de découvrir un compositeur qui mérite d'être réellement connue.
En vue de faire connaitre davantage Heinrich un résumé en français de la biographie qui se trouve sur http://www.harpguitars.net/players/mont ... r,7-04.htm serait le bien venu, parmi vous il y a-t-il un bon traducteur ?

Avatar du membre
Jacquou25
(°_°)
Messages : 2000
Enregistré le : dim. juin 19, 2005 10:18 pm
Localisation : Doubs
Contact :

Message par Jacquou25 » dim. déc. 17, 2006 12:02 pm

Ayant été contemporain des 3 guerres avec la France, ce guitariste allemand avait peu de chances d'être invité à    Paris.
Même Yepes qui jouait toujours des pièces contemporaines à    ses concerts ne semble pas l'avoir connu ?
Une tartine de beurre tombe toujours du côté beurré. Sinon, c’est que le beurre a été mis du mauvais côté.
Cette loi s’applique également aux tartines de confiture.

Avatar du membre
jerry
(°_°)
Messages : 1271
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 6:53 pm
Localisation : eure 27
Contact :

Message par jerry » dim. déc. 17, 2006 1:13 pm

[referp=6946;quote="Paulo da Fontoura"]Merci beaucoup Mickey pour toutes ces bonnes informations, je viens de découvrir un compositeur qui mérite d'être réellement connue.
En vue de faire connaitre davantage Heinrich un résumé en français de la biographie qui se trouve sur http://www.harpguitars.net/players/mont ... r,7-04.htm serait le bien venu, parmi vous il y a-t-il un bon traducteur ?[/quote]
Voici un petit résumé mon anglais est très modeste.
Heinrich Albert est le premier quartet de guitare et probablement le seul quartet d'harpe guitare.
Cet ensemble unique vu dans la photo jointe, en 1912. "un point clé dans la formation du quartet de guitare de Munich était qu'ils ont pris la gamme et la disposition instrumentale du quartet de corde comme modèle." Si cela est vrai, ceci aide à    expliquer la raison des guitares d'harpe avec des cordes de basse secondaire,les cordes basses supplémentaires sur chacune des quatre guitares. Une des guitares (en second lieu de la droite) désigné sous le nom d'un "Quintbassogitarre (accordé un cinquième inférieur à    une guitare normale).
La guitare d'Albert's est un Schenk Bogengitarre de 1848 elle a été jouée comme Terzgitarre (accordé un troisième plus haut mineur que la norme). L'instrument a appartenu à    Dr. Rensch.
Le terz 1839 de Schenck "lyra" - la guitare vue en second lieu a partir de la gauche est maintenant dans le musée de famille de Hauser dans Reisbach. Andreas déclare que bien qu'albert's donne une date de 1858 (en son premier livre de méthode en 1912), c'est incorrect, et que la guitare "a été construite et vue dans l'exposition du monde dans Wien en 1839, plus tard a été réparée par Franz Halbmair (Halbmeyer) et a obtenu un nouveau cou fait par Mozzani. Et probablement qu' Hermann Hauser III se rapportait à    quand il m'a dit que "Fritz Buek a fait quelques changements de la construction très compliquée par le fingerboard à    la guitare pendant le temps où il l'a employée." Andreas ajoute que "Buek a très bien connu les instruments de Schenck , car il est né dans la rue Petersburg et a eu des leçons de guitare avec Johann Decker-schenk, un virtuose autrichien de guitare vivant là   , et le fils du constructeur d'instrument (Friedrich Schenck)."
Le Quintbassgitarre, selon Andreas, a été construit par Franz Halbmeyer en 1911. "ils ont essayé la première fois la guitare de a Schrammel (normal) avec un cou démontable. Ceci a été échangé avec une longueur de corde de 70 centimètres. Après que cela ait fonctionné ils ont commandé une nouvelle guitare de Halbmeyer." Son accord est e a, un cinquième parfait d'A1- D-G-c- au-dessous du lancement standard de guitare.
L'instrument final (encore, par Andreas) est a theorboed "Wappengitarre par Johann Gottfried Scherzer avec une longueur de corde de 59 centimètres ." Les guitares de Wappenform ou les guitares d'harpe ont un corps rudement dans la forme d'un "bouclier La longueur de corde ferait sembler que cet instrument est plus près d'une balance de terz, mais il a été accordé de façon standard.
J'ai inclus un cinquième instrument concernant cette étude. C'est une guitare 1922 primitive de quintbasso de Hauser I de condition possédée par Klaus Wildner de Munich (qui possède un deuxième instrument semblable). Il est très semblable au pre-1912 Halbmeyer dans la photo de quartet. Klaus donne la longueur de balance de cet instrument à    74.5 centimètres plus long que le Halbmeyer du quartet. Il donne l'accord (haut au bas) pendant que le b F # - e B de d A - il est accordé ainsi un quatrième inférieur à    la norme, pas un cinquième comme dans le Halbmeyer du quartet. La 7ème corde flottante d'"harpe" n'est pas accordée au-dessous de la 6ème corde, mais à    C, juste ci-dessus. Ceci suggère à    moi que la plus basse note disponible du quartet ait été probablement A de leur quinte. Comme mentionné précédemment, Hauser a remplacé Albert dans le quartet en 1920, et leur a plus tard fourni ses instruments. On le croit que chacun des quatre membres a par la suite joué sur Hausers, mais on ne le sait pas s'i c'etait encore toutes des guitares d'harpe.
Selon Andreas Stevens, "Albert a été profondément influencé dans sa technique et répertoire de jeu par Luigi Mozzani. En photos tôt vous pouvez voir Albert jouer avec un thumbpick, comme le faisait une autre pupille de Mozzani, Mario Maccaferri, et naturellement, Mozzani lui-même. Albert a également joué une guitare de Mozzani de 1910 - 1914." Les compositions d'Albert's pour la date de guitare de 1895, et incluent "beaucoup de solos, duos, trios, chansons, et travaux de chambre utilisant de diverses combinaisons des instruments avec la guitare." Il a également édité trois méthodes de guitare et plusieurs travaux originaux.
le succès du quartet de guitare de Munich, et l'inspiration pour les activités de quartet qui ont suivi, due beaucoup aux conseils musicaux de Heinrich Albert. Malheureusement, la plupart des guitaristes savent aujourd'hui peu de son travail et carrière. Albert est né dans Würzburg en 1870, et en tant qu'adolescent a étudié le piano, le violon, et le klaxon. Avant l'âge de 24, il avait voyagé en tant que musicien orchestral en Suisse, en Suède, et en Russie. En 1894, lors d'entrer dans un magasin de musique à    Trieste et de le surprendre Silvio Negri pratiquant la guitare, il a été immédiatement inspiré prendre des leçons sur l'instrument. Il a pris lui naturellement, et d'ici 1895 travaillait fréquemment en tant que guitariste de musique de chambre à    Munich. En 1900, Albert a été nommé guitariste du théâtre royal, et dans 1909 la dynastie régnante de Munich l'a honoré du titre "Virtuose de chambre de cour." En tant qu'interprète brillant, il a réalisé la renommée dans l'ensemble de l'Allemagne et de l'Autriche, montrant la compétence étonnante et un bruit riche et coloré. Le marcheur de Louise plus tard a rappelé Albert comme homme beau au doux-parlé avec des yeux acier-bleus réglés contre un teint juste et cheveux blanc-striés. Après 1920, sa renommée se fane, cependant, car la plupart des guitaristes allemands, avec beaucoup de l'Europe, ont tourné à    la tutelle l'influence de Tarrega, et ont adopté les techniques et le répertoire de l'école espagnole. Quoiqu'ilen soit resté actif en tant qu'un soloist, un accompanist, et musicien de chambre dans les années 40, Albert a été pratiquement oublié avant sa mort en 1950. Une certaine sensation c'était les efforts techniques et musicaux de Tarrega et d'Albert qui lance une Renaissance de vingtième-siècle de la guitare, et qui le génie pilote d'Albert a été mal compris, négligé, et unjustement éclipsé par les accomplissements de Tarrega."
La musique repose sur l'harmonie entre le Ciel et la Terre, sur la coincidence du trouble et du clair.
Hermann Hesse

Avatar du membre
Mickey
****
Messages : 41
Enregistré le : ven. déc. 15, 2006 12:03 am
Localisation : Isère
Contact :

Message par Mickey » dim. déc. 17, 2006 2:43 pm

:lol: La traduc de fou !
C'est bien mais je vais essayer de corriger des trucs si tu m'y autorises.

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9535
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Message par ClassicGuitare » dim. déc. 17, 2006 4:11 pm

Merci infiniment Jerry
Si tu veux bien, je vais mettre ton texte sur le premier message du topique.

Avatar du membre
jerry
(°_°)
Messages : 1271
Enregistré le : dim. nov. 12, 2006 6:53 pm
Localisation : eure 27
Contact :

Message par jerry » dim. déc. 17, 2006 4:18 pm

[referp=6950;quote="Mickey"]:lol: La traduc de fou !
C'est bien mais je vais essayer de corriger des trucs si tu m'y autorises.[/quote]
Sans problème comme je le disais mon anglais est très modeste mais j'aurais du dire mediocre :mrgreen:
La musique repose sur l'harmonie entre le Ciel et la Terre, sur la coincidence du trouble et du clair.
Hermann Hesse

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9535
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Albert, Heinrich

Message par ClassicGuitare » mer. févr. 22, 2012 10:20 am

Ajout de Altwiener Walzer

Avatar du membre
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1433
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Re: Albert, Heinrich

Message par PRIVET Francis » dim. juin 08, 2014 11:56 pm

Portraits
AlbertH-Portrait3.jpg
AlbertH-Portrait1.jpg
:)
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Répondre

Retourner vers « Moderne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité