Arcas, Julian (1832-1882-esp)

Musique romantique (début du XIXe siècle - début du XXe siècle)
Le terme romantique désigne La musique, la peinture influencées par le romantisme qui, à l'origine, est un mouvement littéraire.

Modérateur : Schneider

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10631
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Arcas, Julian (1832-1882-esp)

Messagepar didier » mer. oct. 17, 2007 1:36 pm

Julián ARCAS (1832-1882)
JULIAN ARCAS 2.jpg

    Biographie

Julián Gabino Arcas Lacal est né à Maria (Almería) le 25 octobre 1832. Son père, Pedro Arcas, était un bon guitariste amateur qui avait suivi le travail de Dionisio Aguado et de son école. Très vite, il apprit la guitare à ses fils Julian et Manuel, qui montrèrent immédiatement une affinité naturelle pour l'instrument.

Quand Julian eut 12 ans, la famille Arcas se déplaça à Malaga, peut-être attirée par le boom économique que la ville connaissait alors. Dans cette ville, il suivit l'enseignement de José Asencio, le guitariste préféré de Dionisio Aguado, qui suivait la méthodologie d'Aguado dans ses leçons, bien que nous puissions distinguer dans son propre travail une évolution appréciable vers des aspects romantiques. Nous pouvons supposer que Asencio, bien qu'issu de l'école classique de Aguado, a initié Arcas à la nouvelle mode musicale au moment de son apprentissage: le Romantisme.
A Malaga, Arcas devait établir des racines auxquelles il retournerait maintes fois durant sa vie, comme nous le verrons plus tard. Il était aussi un habitué du 'Salon d'Etude et de la Critique ' fondé par le fabricant de guitare Antonio De Lorca dans son atelier de Calle Carreteria. C'est aussi durant cette période que le guitariste célèbre Trinidad Huerta fut présenté à Julián Arcas. Après l'avoir entendu, étonné par sa compétence, le maestro félicita le jeune Arcas et l'encouragea à continuer ses études et à tenter une carrière dans la musique.

C'est ainsi qu'à Malaga et à 18 ans, il joua en public pour la première fois. Son triomphe le conduisit à Granada où il donna deux récitals également couronnés de succès. Il tenta sa chance directement à Madrid où il reçut à nouveau un accueil enthousiaste. Il fit suivre ces succès de sa première tournée de diverses villes espagnoles.

Au début des années 1850, alors qu'il donnait des récitals à Sevilla, il fut présenté à Antonio De Torres, un fabricant de guitare à temps partiel, né aussi à Almeria, mais qui résidait à Sevilla. Lors de cette rencontre, Arcas put essayer une guitare faite par Antonio De Torres. Il fut si impressionné par l'instrument qu'il complimenta l'ouvrage et suggéra à son auteur qu'il se consacre à la fabrication des instruments. Cette rencontre devait avoir un effet capital sur l'histoire de la guitare. Encouragé par l'enthousiasme de Julián Arcas, Antonio De Torres est devenu un luthier de guitare légendaire. Son prestige était si éblouissant et ses instruments si étonnants que la manière dont ils ont ont été faits et dans leur forme externe et dans leur conception interne, est devenue un modèle, voire une école et passa à la postérité comme un classique indiscutable.
Arcas et De Torres développèrent également une amitié qui dura toujours. Domingo Prat a écrit: "Arcas avait une influence décisive sur le travail de De Torres. Le changement définitif du format de la guitare résulte de leurs actions conjuguées."

A 20 ans, Julian Arcas était déjà un guitariste expérimenté, lancé dans une brillante carrière de concert. L'effet de son jeu virtuose était notoire. Un témoignage de son succès est ce commentaire de Mariano Soriano Fuertes, influent et réputé par son 'Histoire de Musique' : "(...) Il revendique d'une manière justifiable l'attention du public et des critiques, de la même façon."

Au Printemps de 1862, il participe, à nouveau, à un événement qui influencera l'histoire de la guitare. Après un concert à Castellón, un jeune garçon le stupéfie par l'habileté de son jeu. Le guitariste précoce était Francisco Tarrega. Impressionné par son talent exceptionnel, Arcas convainc le père du garçon de l'envoyer à Barcelone pour être son élève. Tárrega est resté éternellement reconnaissant à son maître, se considérant tel un disciple et un successeur.
En septembre 1862, Arcas donna un récital à 'Aspley House', la résidence londonienne du second Duc de Wellington. Le concert, patronné par le Duc lui-même, fut annoncé en première page du 'Times' qui publia à son issue des critiques élogieuses. Les Ducs de Cambridge ont alors invité à leur tour l'artiste. La Duchesse et sa fille, la Princesse Marie Adelaïde, le cousin de la Reine Victoria, invitèrent également Arcas à donner un concert à leur hôtel particulier à Brighton. Le 'Brighton Guardian' publia des éloges sur sa performance et la 'Brighton Gazette' décrivit son art comme plus grand que celui de Trinidad Huerta et de Giulio Regondi.
Au sommet de sa carrière, Arcas fut évalué par le critique de musique contemporaine qui était son biographe, Fargas y Soler : "Julian Arcas peut être considéré commme un digne défenseur de l'art de Sors et de Aguado; pour la pureté et la douceur qu'il tire des cordes de la guitare qu'il pince de la pulpe de ses doigts, acte inhabituel pour le joueur de guitare d'aujourd'hui; pour l'expression qui fait rivaliser ses notes avec la voix humaine; pour sa maîtrise technique et l'agilité de ses deux mains; pour l'homogénéité de sa sonorité dans les notes hautes et basses; et pour l'élégance de son enseignement."
De retour en Espagne, il continua ses tournées de concerts, allant d'abord à Barcelona, Granada et Sevilla. A Madrid, il fut acclamé au Palacio Real (Palais Royal), où il devint l'un des musiciens favoris de la reine Isabel.

En 1865, il voyagea à Gênes, accompagné par le Duc et la Duchesse de Montpensier. Au théâtre Apolo il donna deux concerts qui furent suivis de bien d'autres en Italie. A son retour, il entreprit une tournée de concerts au Portugal et en Espagne.

Peut-être en raison de la fatigue, due à sa vie agitée de concertiste depuis plus de 20 ans, ou peut-être par prudence, considérant l'instabilité économique et sociale que l'Espagne éprouvait à la veille de la Première République, ou peut-être par sympathie avec Antonio De Torres, qui était revenu à Almeira entre 1868 et 1870, il décida de se retirer de la vie musicale professionnelle. A Almeria, il se livra alors au commerce du grain, donnant des concerts sporadiques en 1873 et 1874, à Jerez de la Frontera, notamment.
Après l'échec de son commerce de grain, il revint à sa carrière musicale, donna quelques concerts à Almeria en 1876 avant de reprendre ses tournées à travers l'Espagne.

C'est au cours de cette seconde période artistique qu'il décéda à Antequera (près de Malaga) probablement d'une hémorragie cérébrale, le 16 février 1882.
[hr]
    Partitions du domaine public

    • La Saltarina
      Julian Arcas - Saltarina.pdf

      tef
      pdf
      son
      Andante.pdf

      Andante y Estudio.pdf

      Boleras.pdf

      Bolero en la menor.pdf

      Capricho El Incognito.pdf

      Coleccion de 5Tangos.pdf

      El Madrileño-Chotis .pdf

      El postillon de la Rioja.pdf

      Estudio en La menor.pdf

      Estudio en sol.pdf

      Fantasía Ballo in Maschera .pdf

      Fantasía El Delirio .pdf

      Fantasía Fausto .pdf

      Fantasía La Batalla .pdf

      Fantasía sobre la Traviata de Verdi .pdf

      Fantasía La favorita.pdf

      Fantasía sobre la Traviata de Verdi .pdf

      Fantasía sobre motivos heterogeneos.pdf

      Fantasía sobre Rigoletto.pdf

      Il Trovatore (Verdi).pdf

      Jota Aragonesa.pdf

      La Rubia de los Lunares-Habanera.pdf

      Los Panaderos-Bolero.pdf

      Lucia de Lammermoor (Donizetti).pdf

      Marcha fúnebre Thalberg.pdf

      Mazurka Gaetana.pdf

      Mazurka La Saltarina.pdf

      Minuetto en mi menor.pdf

      Minuetto en sol.pdf

      Motivo Berbero de Sevilla (Rossini).pdf

      Murcianas.pdf

      Polaca fantástica .pdf

      Polonesa en mi menor.pdf

      Preludio de la Opera Guillermo Tell.pdf

      Preludio en re.pdf

      Punto de la Habana.pdf

      Rondeña .pdf

      Rondo.pdf

      Sinfonía Marta.pdf

      Sinfonía Mi Segunda Epoca.pdf

      Sinfonía Norma.pdf

      Solea.pdf

      Sueño de Rosellen .pdf

      Tango Guayabito.pdf

      Tango sobre Marina.pdf

      Tango-La cubana.pdf

      Vals El Fagot.pdf

      Vals Il bacio.pdf

      Vals Manuelito.pdf

      Vals Tanda de valses.pdf

      Visperas sicilianas.pdf

      Variaciones sobre un tema de Sor.pdf

[Arcas-Oeuvres-Sommaire.jpg

[hr]
Sources:
guitare-diffusion.com
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10631
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: [Arcas, Julian]

Messagepar didier » mar. oct. 21, 2008 2:55 pm

:razz: super , j'aime bien sa musique

Avatar de l’utilisateur
rick
*2*
Messages : 413
Enregistré le : mer. sept. 19, 2007 1:18 pm
Contact :

Re: [Arcas, Julian]

Messagepar rick » mar. oct. 21, 2008 4:02 pm

Merci pour la bio Didier.

rick.
Guitare Conservatoire n°35 de Bastien Burlot,
Guitare Yamaha GD10 n°NZ-062, mécanique Irving Sloane,
Guitare Yamaha Silent SLG120NW,
Recorder Zoom H2.

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10631
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: [Arcas, Julian]

Messagepar didier » mar. oct. 21, 2008 5:13 pm

merci Rick , en plus la saltarina est un très jolie petite pièce
voici une vidéo de son boléro
http://www.youtube.com/watch?v=aBZdQXkJ0QM

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9585
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar ClassicGuitare » jeu. oct. 23, 2008 10:06 am

L’intégral de Arcas a été ajouté sur le serveur de classicguitare (3 heurs de travail) :tlangue4:

hoe
(°_°)
Messages : 3727
Enregistré le : lun. mars 10, 2008 10:08 pm
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar hoe » jeu. oct. 23, 2008 10:09 am

Et bien ce n'est pas du temps perdu ! Bravo et merci ! :bravo2:

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10631
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar didier » jeu. oct. 23, 2008 10:50 am

L’intégral de Arcas a été ajouté sur le serveur de classicguitare (3 heurs de travail)
:merci: si il y a des transcriptions en tablature qui vous intéresseraient , n'hésitez pas à demander ;)

Avatar de l’utilisateur
Roque Carbajo
*3*
Messages : 804
Enregistré le : mar. juin 07, 2005 8:39 pm
Localisation : Quebec
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar Roque Carbajo » jeu. oct. 23, 2008 11:02 am

Portrait bien détaillé de Arcas.
Merci Didier
Roque :hotb:
Roque Carbajo
roquecarbajo.com

hoe
(°_°)
Messages : 3727
Enregistré le : lun. mars 10, 2008 10:08 pm
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar hoe » jeu. oct. 23, 2008 1:22 pm

Merci Didier :razz:
J'en ai fait une pour le plaisir : Tango La Cubana
Je ne maîtrise pas trop la durée des notes quand il y a plusieurs voix avec le seul logiciel que j'ai (guitarpro)
mais cela donne une idée.
Tango La cubana.pdf
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Modifié en dernier par hoe le jeu. oct. 23, 2008 2:39 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10631
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar didier » jeu. oct. 23, 2008 1:30 pm

:kewl: c'est une très jolie pièce
j'espère bien que tu nous en feras un petit mp3 un des quatre :guitar:

Avatar de l’utilisateur
hirondelle
(°_°)
Messages : 10211
Enregistré le : jeu. mars 20, 2008 7:34 pm
Localisation : moselle
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar hirondelle » jeu. oct. 23, 2008 1:35 pm

quel beau travail Didier! :bravo: :bravo: :bravo: je vais pouvoir m'instruire ;)

merci Hoé c'est très beau et oui....en mp3 ce sera certainement génial
bravo à tous les deux,beau travail d'équipe :bravo2:

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10631
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar didier » jeu. oct. 23, 2008 1:46 pm

quel beau travail Didier!
tu sais !! je ne me souviens pas avoir fait ça , certainement un copier coller avec une encyclopédie du web ou alors c'est Paulo qui a arranger ça si joliment mais je ne mérite certainement pas les mercis devant le si peu d'effort que j'ai fournis (si efforts il ya !!!!! :roll: )

Avatar de l’utilisateur
hirondelle
(°_°)
Messages : 10211
Enregistré le : jeu. mars 20, 2008 7:34 pm
Localisation : moselle
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar hirondelle » jeu. oct. 23, 2008 2:11 pm

bon bein je retire tout ce que j'ai écrit 8)

mais non je ne retire rien!!!garde le pour toutes les fois que je ne te l'ai pas dit ;)

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10631
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar didier » jeu. oct. 23, 2008 2:20 pm

:)

hoe
(°_°)
Messages : 3727
Enregistré le : lun. mars 10, 2008 10:08 pm
Contact :

Re: Arcas, Julian

Messagepar hoe » jeu. oct. 23, 2008 2:42 pm

:redface: J'ai changé le fichier pdf, il y avait une petite erreur de doigté. C'est corrigé.


Retourner vers « Romantique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité