Wagner, Richard (1813-1883-de)

Musique romantique (début du XIXe siècle - début du XXe siècle)
Le terme romantique désigne La musique, la peinture influencées par le romantisme qui, à l'origine, est un mouvement littéraire.
Répondre
Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9535
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Wagner, Richard (1813-1883-de)

Message par ClassicGuitare » mer. sept. 06, 2006 9:13 pm

Richard Wagner (1813-1883)
Image
  • Biographie
Dans sa jeunesse, Wagner étudie la piano, le violon et l'harmonie, et fait preuve d'un fort penchant pour le littéraire. Le théâtre le fascine 'd'un attrait mystérieux', et dès 1827, il s'essaye à    l'écriture d'une pièce dotée de 40 personnages.

Ses premières compositions datent de 1830 (sonate pour piano, quatuor à    cordes, musiques de théâtre). Le compositeur Meyerbeer l'influencera et l'encouragera à    continuer dans la composition, après la lecture du livret de " Rienzi ", premier des grands opéras de Wagner, qui sera créé en 1842.

La découverte des Symphonies de Beethoven est pour lui une révélation. Wagner rencontrera notamment Liszt (dont il épousera la fille Cosima), et Berlioz.

En janvier 1843, il est Maître de chapelle à    Dresde. En 1850, " Lohengrin ", représenté à    Weimar, produit une profonde impression : on le joue un peu partout en Allemagne et en Autriche, et sa réputation grandit.

Malgré tout, les difficultés pécuniaires liées à    sa réputation d'agitateur politique, font mener à    Wagner une vie de nomade (Dresde, Weimar, Leipzig, Paris, Vienne, Zurich, Londres, Lucerne, Venise,...) ; C'est en 1864, après avoir entendu "Lohengrin ", que le Roi Louis II de Bavière, en le faisant venir à    Münich, donne à    Wagner la possibilité inespérée de travailler en paix et d'en finir avec les soucis matériels.

Wagner inaugure en juin 1876 à    Bayreuth, le Théâtre dont il rêvait, avec la représentation de l'intégrale de " La Tétralogie " : le succès est immédiat, et Bayreuth attire des mélomanes et des notables du monde entier.

La réforme wagnérienne de l'opéra est immense, Wagner donne à    l'opéra une nouvelle forme et de nouvelles techniques. Il est donc le premier à    écrire lui-même ses livrets : le texte poétique porte en lui toute la trame musicale à    venir, la musique devient elle-même action : les préludes et les ouvertures jouent un rôle et ne se contentent plus d'être de simples morceaux symphoniques. Wagner utilise systématiquement le leitmotiv, et à    chaque personnage est rattaché un thème musical. Le rôle dévolu à    l'orchestre est fondamental, car le drame musical exige de l'orchestre une participation constante aux fluctuations de l'action. Wagner exige davantage de virtuosité de la part des instrumentistes. L'orchestre qu'il emploie est celui de Beethoven, mais ses trouvailles en matière de coloris et d'alliage de timbres, viennent de la révolution qu'il introduit dans l'harmonie : sans Wagner, les langages chromatiques du XXème siècle n'existeraient pas.

[hr] [hr]
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9535
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Wagner, Richard

Message par ClassicGuitare » ven. août 26, 2011 12:58 pm

Quelques corrections et ajout de deux nouvelles partitions

Répondre

Retourner vers « Romantique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité