Méhul, Etienne Nicolas (1763-1817-fr)

Musique de la période classique (1750 à 1830)
Depuis la mort de Johann Sebastian Bach au début de la période romantique . Par extension, on appelle « musique classique » toute la musique savante européenne, de la musique de la Renaissance à la musique contemporaine
Répondre

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9486
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Méhul, Etienne Nicolas (1763-1817-fr)

Message par ClassicGuitare » sam. juil. 15, 2006 8:28 am

étienne Nicolas MéHUL (1763 - 1817)
Méhul-portrait-wiki.jpg
  • Biographie

Méhul fut un musicien dont la précocité lui vaudra un poste d'organiste suppléant à l'âge de 10 ans ! A 15 ans, Christoph Willibald Gluck le remarqua à Paris et l'encouragea à écrire des Opéras. Bien accueillis, ses opéras de jeunesse Euphrosine et Corradin et Alonzo et Cora, composés alors qu'il n'avait pas 30 ans, devinrent immédiatement populaires en Europe et en firent l'égal de François-Joseph Gossec.

En 1793, il a été nommé inspecteur de la musique au Conservatoire, qui venait d'être créé. Il fut le premier musicien nommé à l'Académie, en 1795. Outre de nombreux chants et hymnes --? dont le célèbre Chant du Départ --?, il composa à la gloire du nouveau régime et de Napoléon. Méhul écrivit plus de 30 opéras, parmi lesquels Le Jeune Henri (1797), Ariodant, Adrien (1799) et Joseph (1807), pour lequel il reçut le prix du meilleur ouvrage lyrique. Outre des œuvres de musique de chambre, des ballets, des cantates, des concerts de piano, Méhul a également composé quatre symphonies, qui montrent l'influence de Wolfgang Amadeus Mozart et de Ludwig van Beethoven, tout en s'en démarquant. Sa magnifique première symphonie notamment, composée dans les années 1808 et 1809, autant brillante qu'originale, perpétue avec brio la tradition de qualité de la musique symphonique française créée par François-Joseph Gossec, comme le feront plus tard Hector Berlioz, César Franck, Camille Saint-Sans et Ernest Chausson.

  • Partitions du domaine public
    • La chasse: ouverture de "Jeune Henri" arrangée pour la guitarre seul ... par Francesco Calegari: Oeuvre IX

Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Répondre

Retourner vers « Classique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité