Hünten, Franz (Francisco) (1793-1878-de)

Musique de la période classique (1750 à 1830)
Depuis la mort de Johann Sebastian Bach au début de la période romantique . Par extension, on appelle « musique classique » toute la musique savante européenne, de la musique de la Renaissance à la musique contemporaine

Modérateur : Schneider

Avatar de l’utilisateur
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1436
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Hünten, Franz (Francisco) (1793-1878-de)

Messagepar PRIVET Francis » sam. févr. 21, 2015 1:48 pm

Hunten F- Portrait2.jpg


Pianiste - certaines pièces ont été adaptées à la guitare.FP

Biographie wiki-fr : http://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_H%C3%BCnten
Franz Hünten, (Coblence 26 décembre 1793 - 22 février 1878), est un pianiste et compositeur allemand.

Né à Coblence, il est le fils de l'organiste Daniel Hünten, qui a été le professeur d'Henri Herz. Comme Herz, Franz est venu à Paris et est entré au Conservatoire de Paris en 1819. Il a étudié le piano avec Pradher et la composition avec Antoine Reicha et Cherubini. Il s'est marié en France en 1826 et y est resté jusqu'en 1848, à l'exception d'un séjour dans son pays natal entre 1835 et 1839. Il a amassé une certaine fortune grâce au succès de son enseignement et de ses œuvres très estimées. Il a écrit de la musique pour le piano agréable et techniquement peu exigeante: rondos, fantaisies, variations, danses, etc. Il a connu son premier succès avec les Variations militaires à 4 mains, op. 12, une simple imitation des variations d'Ignaz Moscheles sur l'Alexandermarsch. Sa popularité était telle que pour une pièce de dix pages, il était payé 2 000 francs1,2. Deux ans après avoir publié la Nouvelle méthode pour le piano-forte, op. 60 (1833), il est revenu à Coblence, où il a continué à composer; il est retourné à Paris après quelques années puis s'est retiré définitivement en 1848.

Son catalogue comprend 267 opus. La musique d'Hünten était très populaire en France, en Allemagne et en Angleterre, mais certains critiques la jugeaient sévèrement et la considéraient peu profonde3 et plus tard, certains jugements sont allés sensiblement dans le même sens4.

Son fils, Emil Hünten, est devenu peintre.

Références[modifier | modifier le code]
↑ Geschichte Der Musik Seit Beethoven (1800-1900). By Hugo Riemann. W Spemann, Berlin, Stuttgart, 1901. Page 313.
↑ Geschichte des Clavierspiels und der Clavierliteratur. By Karl Friedrich Weitzmann. J. G. Cotta, Stuttgart, 1863. Page 137.
↑ Allgemeiner musikalischer Anzeiger, No. 28, 14 July 1831. Hof und Haslinger, Vienna. Vol. 3, pp109-110.
↑ "Diverse Musicians And Psychiatrists Take On Schumann." James R. Oestreich. The New York Times, August 17, 1994. [1] [archive]

Oeuvres - Imslp : http://imslp.org/wiki/Category:H%C3%BCn ... n%C3%A7ois

12 Etudes mélodiques pour le piano :
Hunten_op.081_12_Etudes_melodiques-Imslp.pdf


Adaptations à la guitare :(les réf à l'oeuvre de Hünten non précisées)

Dança antiga (Savio)
Minue (Savio)

Minueto (Lopez-Anthologie 19è)
Vals) (Lopez-Anthologie 19è)

https://www.youtube.com/watch?v=WY76Jo9USZA
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar de l’utilisateur
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1436
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Re: Hünten, Franz (1793-1878-de)

Messagepar PRIVET Francis » sam. juin 06, 2015 2:52 pm

Quelques ajouts.

Avatar de l’utilisateur
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1436
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Re: Hünten, Franz (Francisco) (1793-1878-de)

Messagepar PRIVET Francis » jeu. déc. 10, 2015 10:53 am



Retourner vers « Classique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité