Marella, Giovanni Battista

Musique de la période classique (1750 à 1830)
Depuis la mort de Johann Sebastian Bach au début de la période romantique . Par extension, on appelle « musique classique » toute la musique savante européenne, de la musique de la Renaissance à la musique contemporaine

Modérateur : Schneider

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9536
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Marella, Giovanni Battista

Messagepar ClassicGuitare » mer. sept. 03, 2014 9:03 am

Giovanni Battista Marella (1762-?)
    Biographie

[hr]
    Partitions du domaine public


      Op. 4 - Compositions for the Guitare or Cetra (duo).pdf

      Op. 4 - Ouverture (Marella).pdf

      Op. 4 - Adantino (Marella).pdf



[hr]
Sources:
http://imslp.org
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9536
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Marella, Giovanni Battista

Messagepar ClassicGuitare » mer. sept. 03, 2014 9:03 am

Je suis à la recherche d'une bio

Avatar de l’utilisateur
Marieh
*****
Messages : 152
Enregistré le : dim. juil. 20, 2014 10:59 am
Contact :

Re: Marella, Giovanni Battista

Messagepar Marieh » mer. sept. 03, 2014 9:32 am

Giovanni Battista Marella played the violin as well as the viola d'amour. Nothing is known about his early life (see Boydell, DMC, pp. 142-202, 284; Boydell, Rotunda Music, pp. 30-37, 220 ; BDA 10, p. 92, McVeigh 1989, p. 86, McVeigh 2001, p. 170). In the late 1740s he was the first violinist at the Concert Spirituel in Paris and in 1750 the "famous Sgr. Marella" moved to Dublin to work there as the leader of the "band of musick at the New Gardens" in Dublin (Boydell, DMC, p. 142, Fitzgerald/Jellett, p. 212). During the next four years he was very busy there as a conductor and instrumentalist, for example in a "Concert of Vocal and Instrumental Musick" on March 1, 1751, a benefit for himself with "the best hands in town" (Boydell, DMC, pp. 149-5):

"Signor Marella will perform a solo on the Violin, with several new pieces; particularly a grand Concerto compos'd by himself, on a new invented Viola d'Amore, being the first time of his performing on it in this Kingdom. Signor Marella and Mr. Deboeck will play a Duet. The whole to conclude with the favourite Ellin-a-Roon, and the Kettle-Bender, both made into Concertos, with Variations, by Signor Marella".


His first published compositions were the Six Sonatas for a Violin and bass [...] Opera Prima (Dublin 1753, see RISM V, No. M490, p. 415). In September 1754 he married singer Eleonara Oldmixon with whom he had worked regularly on stage since his very first show in Dublin and in October the couple sailed to England. We first find "Sig.Marella, lately arrived in London" playing at a "Benefit of the Managers of the Italian Company" at the Little Theatre in the Haymarket on January 22, 1755 (Public Advertiser, January 11, 1755; GDN. Z2001069039).

As already noted he seems to have been the very first professional musician to play a guittar in a regular concert, in the Oxford Music Room on December 2, 1756 (see Oxford Journal, November 27, 1756, BNA). In February 1758 he published his Sixty-six Lessons for the Cetra or Guittar , in every key, both flat and sharp. This was a very ambitious work, "one of the most impressive collections of unaccompanied solos" (Coggin, p. 216). Marella tuned his guittar not to C but to A major and in the advertisement (here quoted from Coggin, pp. 216-7) he complained about the "total Ignorance of the Power of the Instrument":

"[...] In order therefore to shew it in its full Extent, and from a Desire of facilitating as well as enlarging the common Rules of Instruction, the Author has been induced to publish the following Lessons in every Key, both flat and Sharp. He is aware that there are some who think it in their Interest to object to these Compositions as too difficult, if not impossible to be performed on the Cetra [...] he must inform them, that thee are many Ladies (some of whom began this instrument without knowing the first Rudiments of Musick) who, with few Months Instruction, were able to execute the most difficult of them".

In 1762 he wrote a second book of Compositions for the Cetra or Guittar, with an Accompanyment, consisting of a Variety of Pieces in every Stile of Music but this was his last published work. Since the early '60s he is rarely mentioned in adverts for concerts. Evidently teaching was his main occupation at that time. According to an article in the St. James Chronicle in 1763 (May 19 - 21, GDN Z2001257097) Marella was a "Teacher of the Guittar and Viol d'Amour". Mortimer's Universal Director in 1763 listed among the "Masters and Professors of Music" a Mr. Morella who "teaches the Guitar" (p. 55).

But he occasionally returned to the stage. On September 22, 1761 he played the violin at the great concert during the coronation of George III. The band was led by Matthew Dubourg. Marella, together with Thomas Pinto and Felice Giardini "assisted at this grand Performance" (London Evening Post, September 24 - 26, 1761, GDN Z2000665970). On November 29, 1769 he again played the violin at a charity for a hospital. The orchestra was led by Felice Giardini and they performed Händel's Messiah (Gazetteer and New Daily Advertiser (London, England), Monday, November 20, 1769, GDN Z2000365535). His last documented performances were in 1778 when he played for Abel and J. C. Bach (see McVeigh 2001, p. 170). Since then he dropped out of sight. It seems he and his wife settled down in Surrey but nothing more is known about them. Their son became an officer in the British Army and was later knighted.


Source : http://www.justanothertune.com/html/gui ... itain.html

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9536
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Marella, Giovanni Battista

Messagepar ClassicGuitare » mer. sept. 03, 2014 9:41 am

Merci Marieh
En français quelqu'un a quelque chose?

Avatar de l’utilisateur
jluis
*1*
Messages : 246
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Re: Marella, Giovanni Battista

Messagepar jluis » jeu. mai 07, 2015 9:25 am

En plus du livre de duos, il existe une autre version des mêmes oeuvres pour Guittar (accordé en Do) +Basse continue.
Compositions for the Cetra or Guittar with an accompaniament
Book II - Opera IV - London, 1762

http://javanese.imslp.info/files/imglnk ... p4_bnf.pdf
La Guittar est aussi connue comme guitare anglaise ou "english guitar"
guittar.png

(6) = C = DO
(5) = E = MI
(4) = G = SOL
(3) = C = Do
(2) = E = Mi
(1) = G = Sol
Basse continue = en général un clavecin + un violoncelle ou un violon-alto basse.
Avec d'actuels instruments, comme le piano ou l'actuel violoncelle, il y aurait un fort déséquilibre sonore.
Utiliser une deuxième guitare pour le Basse continue est une bonne idée et ainsi le propre auteur le fait dans son livre de duos.
Les duos sont pour deux "Guittar" accordés à la troisième inférieure, en La, par ce qu'ils semblent très adaptés pour jouer directement avec la guitare classique actuelle.
Amicalement,
jluis
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.

Avatar de l’utilisateur
didier
Administrateur
Messages : 10268
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: Marella, Giovanni Battista

Messagepar didier » jeu. mai 07, 2015 9:31 am

merci pour ces infos :bravo2:

Avatar de l’utilisateur
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1436
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Re: Marella, Giovanni Battista

Messagepar PRIVET Francis » jeu. mai 07, 2015 10:50 am

Traduction auto de la biog - à peaufiner :
"Giovanni Battista Marella jouait du violon ainsi que la viole d'amour. On ne sait rien à propos de sa vie au début (voir Boydell, DMC, pp 142-202, 284;. Boydell, Rotunda Musique, pp 30-37, 220;. BDA 10, p 92, McVeigh 1989, p 86, McVeigh 2001.. , p. 170). À la fin des années 1740, il était le premier violon au Concert Spirituel à Paris et en 1750, le "célèbre Sgr. Marella" déplacé à Dublin pour y travailler en tant que leader de la "bande de musick les Nouveaux jardins" à Dublin (Boydell, DMC, p. 142, Fitzgerald / Jellett, p. 212). Au cours des quatre prochaines années, il était très occupé là comme un chef d'orchestre et instrumentiste, par exemple dans un "Concert de vocal et instrumental Musick" sur Mars 1, 1751, un avantage pour lui-même avec "les meilleures mains de la ville" (Boydell, DMC , pp 149-5).:

«Signor Marella effectuera un solo sur le violon, avec plusieurs nouvelles pièces; en particulier une grande Concerto composé par des lui-même, sur une nouvelle inventé Viola d'Amore, étant la première fois de son exécution sur elle dans ce Uni Signor Marella. et M. Deboeck jouera un Duet. L'ensemble de conclure avec le favori Ellin-a-Roon, et la bouilloire-Bender, tous deux réalisés en Concertos, avec des variantes, par Signor Marella ".


Ses premières compositions étaient publiés les Six Sonates pour violon et basse d'un [...] Opera Prima (Dublin 1753, voir RISM V, n ° M490, p. 415). En Septembre 1754, il épouse la chanteuse Eleonara Oldmixon avec qui il avait travaillé régulièrement sur scène depuis son tout premier spectacle à Dublin et en Octobre le couple embarque pour l'Angleterre. Nous avons d'abord trouvé "Sig.Marella, récemment arrivé à Londres" jouer à un "avantage des gestionnaires de la Société italienne" à la Little Theatre dans le Haymarket le 22 Janvier, 1755 (Public Advertiser 11 Janvier 1755.. GDN Z2001069039 ).

Comme déjà noté, il semble avoir été le premier musicien professionnel à jouer un guittar dans un concert régulier, dans le Oxford Music Room le 2 Décembre, 1756 (voir Oxford Journal, le 27 Novembre 1756, BNA). En Février 1758, il a publié ses Soixante-six leçons pour l'Cetra ou Guittar, sur tous les tons, à la fois plat et pointu. Ce fut un travail très ambitieux », l'une des plus impressionnantes collections d'solos non accompagnés" (Coggin, p. 216). Marella accordé son guittar pas à C, mais à une majeure et dans la publicité (ici cité de Coggin, pp 216-7.), Il se plaignait de la «ignorance totale de la puissance de l'instrument":

"[...] Par conséquent, pour montrer dans toute son étendue, et d'un désir de faciliter ainsi que l'élargissement des règles communes de l'instruction, l'auteur a été amené à publier les leçons suivantes dans chaque clé, à la fois plat et Sharp. Il est conscient qu'il ya certains qui pensent dans leur intérêt de se opposer à ces compositions comme trop difficile, voire impossible à réaliser sur la Cetra [...] il doit les informer, qui te sont nombreuses dames (certains dont a commencé cet instrument sans connaître les premiers rudiments de Musick) qui, à quelques mois d'instruction, ont été en mesure d'exécuter le plus difficile d'entre eux ".

En 1762, il a écrit un deuxième livre de compositions pour le Cetra ou Guittar, avec un accompanyment, composé d'une variété de pièces dans chaque Stile de la musique, mais ce fut sa dernière œuvre publiée. Depuis les début des années 60, il est rarement mentionné dans les publicités pour les concerts. Evidemment enseignement était sa principale occupation à l'époque. Selon un article paru dans le Chronicle St. James en 1763 (19 à 21 mai, GDN Z2001257097) Marella était un «Maître de l'Guittar et Viol d'Amour". Directeur universelle de Mortimer en 1763 figure parmi les «Maîtres et professeurs de musique" un certain M. Morella qui «enseigne la guitare" (p. 55).

Mais il revient à l'occasion de la scène. Le 22 Septembre 1761, il jouait du violon à la grand concert lors du couronnement de George III. Le groupe a été dirigé par Matthew Dubourg. Marella, avec Thomas Pinto et Felice Giardini "assisté à cette grande performance" (London Evening Post, 24 Septembre - 26 1761, GDN Z2000665970). Le 29 Novembre 1769, il a encore joué du violon à un organisme de bienfaisance pour un hôpital. L'orchestre a été dirigé par Felice Giardini et ils ont joué le Messie de Händel (Gazetteer et New Daily Advertiser (Londres, Angleterre), le lundi 20 Novembre 1769, GDN Z2000365535). Ses dernières performances documentées étaient en 1778 quand il a joué pour Abel et JC Bach (voir McVeigh 2001, p. 170). Depuis, il a chuté hors de la vue. Il semble que lui et sa femme installe à Surrey, mais rien de plus est connu à leur sujet. Leur fils est devenu officier dans l'armée britannique et a été plus tard anobli."

Avatar de l’utilisateur
jluis
*1*
Messages : 246
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Re: Marella, Giovanni Battista

Messagepar jluis » ven. mai 08, 2015 9:40 am

Version pour Guittar et basse continue. La Guittar est accordé en Do.
version_bc.png

Version pour deux Guittar, accordés une troisième descendante, en La.
version_2g.png

Par son accord, la Guittar est très adaptée pour jouer des phrases mélodiques à deux voix, avec intervalle de troisième, caractéristique du baroque tardif et du classicisme.
Amicalement,
jluis
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.


Retourner vers « Classique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités