Gluck, Christoph Willibald (1714-1787-de)

Musique baroque (1600 à 1750)
Le baroque s’étend environ du début du XVIIe siècle (création de l'opéra) au milieu du XVIIIe siècle (effacement du contrepoint en faveur de l'harmonie), de façon plus ou moins uniforme selon les pays .
Répondre

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9530
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Gluck, Christoph Willibald (1714-1787-de)

Message par ClassicGuitare » mer. juil. 05, 2006 11:50 am

Christoph Willibald Gluck (2 July 1714-15 November 1787)
Christoph Willibald Gluck.jpg
peinture Joseph Siffred Duplessis 1775
  • Biographie
Compositeur allemand

Fils d'un garde forestier du Haut-Palatinat bavarois, Gluck reçoit une éducation rudimentaire dans des écoles villageoises où il apprend également le chant et la technique instrumentale.

En 1732 , GLUCK termine ses études à Prague et y rencontre Bohuslav CERNOHORSKY qui lui enseigne la musique d'église.

En 1736, il est engagé à Vienne comme musicien de chambre du prince LOBKOWITZ.

1737 est une année importante dans l'évolution musicale de GLUCK qui séjourne à Milan, devient l'élève de SAMMARTINI et acquiert une solide technique de composition dans le style italien.

A partir de 1754, GLUCK crée à Milan son premier opéra, " Artaserse " qui connaît un tel succès qu'il reçoit immédiatement d'autres commandes. Ses vingt et uns premiers opéras, tous en langue italienne, sont représentés dans les plus grands théâtres d'Europe.

A partir de 1754, GLUCK devient directeur musical du Burgtheater de Vienne et dirige des représentations lyriques où l'influence française se fait de plus en plus sentir. Il compose aussi plusieurs oeuvres dans le style opéra comique. Mais ses chefs d'oeuvres de la période viennoise seront Orfeo ed Euridice en 1762 puis Alceste en 1767.

En 1773, poussé par le succès de ses opéras français à Vienne, GLUCK tente sa chance à Paris. Ses diverses déclarations dans la presse parisienne sur sa conception de la musique dramatique donnent naissance à ce que l'on appelle la " querelle des bouffons ". Cette bataille intellectuelle oppose les partisans de l'opéra italien traditionnel et le nouvel opéra français de GLUCK.

En 1774, GLUCK obtient un succès sans précédent avec Iphigénie en Aulide ainsi qu 'avec la version française d'Orphée , puis d 'Alceste.

1777 est l'année de la création d'Armide, saluée elle aussi avec succès.

Mais 1779 est celle du chef d'œuvre et du plus grand succès de GLUCK avec Iphigénie en Tauride, qui démontre la supériorité du compositeur envers son rival PUCCINI, lequel avait reçu commande d'un opéra sur le même sujet sans arriver à le terminer à temps.

A partir de 1779, GLUCK souffre de problèmes de santé. Il subit plusieurs attaques d'apoplexie dont il sort en partie paralysé et s'éteint le 15 novembre 1787, à Vienne, après plusieurs années d'invalidité.

Mis à part des sonates en trio, quatre ballets et quelques oeuvres de musique vocale, GLUCK s'est consacré essentiellement à la composition d'opéras. Novateur passionné, admiré par BERLIOZ et WAGNER, sa musique porte en elle tous les traits contradictoires d'un style en pleine mutation. Il crée des architectures monumentales où l'intensité expressive reste toujours subordonnée à l'action. A l'exception de PERGOLESE, GLUCK est le compositeur d'opéra le plus ancien dont les oeuvres ne disparaissent jamais complètement des scènes européennes. On ne retient pourtant de GLUCK qu'un petit nombre d'oeuvres, Orfeo, Alceste, et les deux Iphigénie.
  • Partitions du domaine public
    • Ouverture aus der Oper: Iphigenia in Aulis, pour Guitare et Flute, arrangement F. Carulli.
      Dance of the Blessed Spirits.pdf
      Dance of the Blessed Spirits.mid
      Ballet - opera - Orfeo et Euridice.pdf
      Ballet - opera - Orfeo et Euridice.mid

Sources:
kb.dk/
yatesguitar.com
wikipedia.org
ecoles.cfwb.be
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9530
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Gluck, Christoph Willibald

Message par ClassicGuitare » mar. nov. 30, 2010 10:25 am

Misa Jour :
Nouvelle bio
Photo
Deux nouvelles partitions

Avatar du membre
didier
(°_°)
Messages : 11398
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: Gluck, Christoph Willibald

Message par didier » mar. nov. 30, 2010 10:54 am

[BBvideo 525,350][/BBvideo]

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9530
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Gluck, Christoph Willibald

Message par ClassicGuitare » mar. nov. 30, 2010 11:17 am

C’est une belle pièce ! et un bon travail technique au niveau des tierces et sixtes

Avatar du membre
didier
(°_°)
Messages : 11398
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: Gluck, Christoph Willibald

Message par didier » mar. nov. 30, 2010 11:21 am

:razz: si ça intéresse , voila la tablature
ballet-gluck-tab.pdf
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Répondre

Retourner vers « Baroque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité