Lully, Jean-Baptiste (1632-1687-itl)

Musique baroque (1600 à 1750)
Le baroque s’étend environ du début du XVIIe siècle (création de l'opéra) au milieu du XVIIIe siècle (effacement du contrepoint en faveur de l'harmonie), de façon plus ou moins uniforme selon les pays .
Répondre
Avatar du membre
jluis
*1*
Messages : 245
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Lully, Jean-Baptiste (1632-1687-itl)

Message par jluis » jeu. mai 26, 2011 8:26 am

Giovanni Battista Lulli
Florence 1632 — 1687
Fils de Lorenzo di Maldo Lulli et de Catarina del Sera, dans une famille de meuniers. Remarqué vers 1645 par Roger de Lorraine, duc de Guise, il est placé en 1646 comme garçon de chambre chez Mademoiselle de Montpensier (nièce du duc et cousine de Louis XIV), à la cour.
On ne sait rien d'assuré sur ses études musicales.
Mademoiselle de Montpensier est du parti de la Fronde. Après la victoire de Mazarin, elle s'exile dans ses terres de Bourgogne et Lully entre en 1653 au service de Louis XIV comme violoniste et danseur. L'année suivante il est nommé compositeur de la musique instrumentale du roi. Il compose alors des ballets et avec J. de Bensérade, les intermèdes dansés qui ponctuent les tragédies.
En 1660 il compose les entrées de ballets pour Serse, Opéra de Francesco Cavali donné à Paris. L'année suivante, à la mort de Mazarin, il est naturalisé et nommé Surintendant et compositeur de la chambre. Il profite de cette occasion pour franciser l'orthographe de son nom et se doter d'une biographie flatteuse. En 1662 il épouse Madeleins Lambert, la fille de Michel Lambert.
En 1664 il débute une série de 13 comédies-ballets avec Molière ( La Princesse d’Élide ; Le Mariage forcé, 1664 ; L'Amour médecin, 1665 ; Georges Dandin, 1668 ; Monsieur de Pourceaugnac, 1669 ; Le Bourgeois gentilhomme, 1670 ; Psyché, 1671). Leur collaboration, parfois houleuse sur les questions de la mise en musique de la langue fraçaise s'achève en 1671.
Vers 1670, insatisfait de la « Grande Bande des Violons du Roi », il crée les « les Petits Violons » qu'il dirige personnellement.
Quand R. Cambert et P. Perrin échouent dans le projet de créer un théâtre d'opéra à Paris, Lully reprend en 1672 le privilège ( l'Académie royale de musique ) du roi qui lui assure le monopole de la création lyrique dans tout le royaume. Il crée, avec quelques tâtonnements un nouveau style d'opéra inspiré par les divertissements de la cour et le théâtre classique français, qui prend forme au rythme d'une œuvre lyrique par an.
Sa première tragédie Lyrique Cadmus et Hermione, est créée le 27 avril 1673, sur un livret de Philippe Quinault (1635-1388) qui devient son librettiste fétiche.
En 1681, il est Sécrétaire du roi et signe Monsieur de Lully, escuyer, conseiller, Secrétaire du Roy, Maison, Couronne de France & de ses Finances, & Sur-Intendant de la Musique de sa Majesté
(http://www.musicologie.org/Biographies/lully.html)

Deux transcriptions pour luth:

- Menuet de Bellerofon, trans. par Mouton
1679, (LWV 57), Bellérophon, tragédie sur un livret de Corneille, le Bovier de Fontenelle & Nicolas Boileau-Despréaux d'après Théogonie d'Hésiode, créé le 31 janvier 1679 au Palais Royal. Ballard 1679

- Menuet du Triomphe de l'Amour trans. par Mouton
1681, (LWV 59), Le triomphe de l'amour, ballet avec 20 entrées sur un livret de Benserade & Quinault, créé le 21 janvier 1681 à Saint-Germain-en-Laye. Édition Ballard 1681 ; Partie vocale manuscrite sans date.

Amicalement,
JLuis

Note:
La pratique de la transcription est ancienne. Les vihuelistes et luthistes ont transcrit des oeuvres vocales, Cutting a transcrit des oeuvres pour clavier de Byrd, tandis que les guitaristes classiques et romantiques ont transcrit multitude de pièces d'opéras.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.

Répondre

Retourner vers « Baroque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité