Kellner, David (ca1670-1748-de)

Musique baroque (1600 à 1750)
Le baroque s’étend environ du début du XVIIe siècle (création de l'opéra) au milieu du XVIIIe siècle (effacement du contrepoint en faveur de l'harmonie), de façon plus ou moins uniforme selon les pays .

Modérateur : Schneider

Répondre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9306
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Kellner, David (ca1670-1748-de)

Message par ClassicGuitare » mar. janv. 11, 2011 9:35 am

David Kellner ( 1670 - 1748 )
  • Biographie
David Kellner est né aux alentours de 1670 à Liebertwolkwitz, un petit village situé à une dizaine de kilomètres de Leipzig.

En 1693, il s'inscrit – « Köllner, Dav. Lips. » – en tant qu'étudiant à l'Åbo akademi (l'université de Turku, ville de Finlande alors province suédoise.) A cette époque, son frère Christian était établi dans cette ville où il assurait le service des orgues de la cathédrale.

Plus tard, David Kellner étudia à l'université de Tartu, en Suède. En 1697, il fut avocat dans cette ville, alors que son frère devenait organiste de l'église allemande de Stockholm. Pendant la première moitié du dix-huitième siècle, il fit une carrière militaire. En 1731, il sollicita le grade de capitaine au service du roi de Suède. Après la mort de son frère qui survint en 1733, David Kellner fut nommé directeur de musique, organiste et carillonneur de l'église allemande à Stockholm.

En 1745, David Kellner a publié son traité de la basse continue ainsi qu'un traité du droit public en langue suédoise et en allemand : De basso generali tam germanica quam sueogothica lingua tractatum publici juris fecit præfectus musicæ ecclesiasticæ ad templum teutonicum Stockholmense David Kellner, quod ab artis peritis in magno semper honore est habitum.

En 1752, David Kellner s'est fait connaître par un traité d'harmonie et d'accompagnement intitulé : Treulicher Unterricht im General-Bass, worinnen alle Weitläuftigkeit vermieden, und dennoch gantz deutlich und umständlich vielerley neuerfundene Vortheile an die Hand gegeben werden, etc. (édité à Hambourg). F. J. Fétis signale qu'une deuxième édition de cet ouvrage fut publiée en 1737 ; une troisième parut dans la même ville en 1743 ; on en renouvela le frontispice en 1745. Les autres éditions, qui ont été toutes publiées à Hambourg, sont de 1749, 1767, 1773, 1782 et 1796. A la deuxième édition, Daniel Solander, professeur de droit à Upsala, a ajouté une préface qui a été reproduite dans toutes les autres. Fétis s'amuse du fait que David Kellner ayant écrit originairement son livre en suédois, un professeur de musique de Stockholm, nommé Miklins, ait fait une traduction suédoise du même ouvrage, d'après le texte allemand, et l'ait fait imprimer dans cette ville, en 1782, avec une dissertation sur le même sujet. Enfin, Fétis s'étonne qu'on ait tant multiplié les éditions du livre de Kellner, ouvrage médiocre et bien inférieur à d'autres du même genre, publiés en Allemagne, qui n'ont pas obtenu le même honneur.

Toute sa vie durant, David Kellner joua du luth (il rencontra vraisemblablement Silvius Leopold Weiss) et il composa pour cet instrument. On trouve aussi plusieurs de ses compositions dans quelques manuscrits de tablature de luth allemand. Il publia ses pièces de luth sous le titre : David Kellners XVI. auserlesene Lauten=Stücke, bestehend in Phantasien, Chaconnen, Rondeau, Giga, Pastorel, Passe pied, Campanella, Sarabande, Aria & Gavotte (Hamburg, Christian Wilhelm Brandt, 1747). Ce sont 48 pages contenant 16 pièces en tablature pour luth à 11 chœurs accordé en ré mineur).

David Kellner est mort le 6 avril 1748, à l'age de 78 ans, après avoir passé plus de cinquante années au service de la Suède.
[hr] [hr]
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
jluis
*1*
Messages : 246
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Re: Kellner, David

Message par jluis » ven. mai 06, 2011 8:27 am

Deux pièces:
- Aria
- Sarabande et Double
Amicalement,
JLuis
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9306
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Kellner, David

Message par ClassicGuitare » ven. mai 06, 2011 9:00 am

Merci Luis, on dirais que tu es un connaisseur, amateur de musique ancienne

Avatar du membre
jluis
*1*
Messages : 246
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Re: Kellner, David

Message par jluis » ven. mai 06, 2011 9:29 am

Oui, merci. J'ai transcrit et ai joué dans les guitares de 6 et 10 cordes beaucoup de musique originale pour luth et j'ai essayé aussi de jouer un peu le luth baroque, mais les copies d'instruments originaux, avec des barrettes mobiles de boyau sont très difficiles à jouer.
Amicalement,
JLuis
Note:
J'ai laissé les "Fioriture" avec le symbole original = ), pour lequel il n'y a pas de règles fixes.
Dans un contexte lent (ou fin de phrase) il peut être joué comme un trille, mais dans un contexte rapide il suffirait de jouer comme une apoggiature.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9306
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Kellner, David

Message par ClassicGuitare » ven. mai 06, 2011 9:02 pm

Si tu veux t'exprimer ou niveau de la guitare Baroque tu as aussi ce forum http://classicguitare.com/viewforum.php?f=171

Répondre

Retourner vers « Baroque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité