Mouton, Charles (ca1626-ca1699-fr)

Musique baroque (1600 à 1750)
Le baroque s’étend environ du début du XVIIe siècle (création de l'opéra) au milieu du XVIIIe siècle (effacement du contrepoint en faveur de l'harmonie), de façon plus ou moins uniforme selon les pays .

Modérateur : Schneider

Avatar de l’utilisateur
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1436
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Mouton, Charles (ca1626-ca1699-fr)

Messagepar PRIVET Francis » mer. juil. 02, 2014 9:57 pm

Troy-Mouton.png

Biographie :
Cet article est la source unique de la Wikipédia en français
Luthiste et compositeur, certainement originaire de Rouen.. Pour tout dire, on ne sait pratiquement rien de la vie de Charles Mouton.*
La tradition veut qu'il ait été l'élève de Denis Gaultier et avoir débuté sa carrière à la cour de Savoie à Turin.
Aucun document tangible ne peut conforter ces faits.
Sa réputation semble être bien établie vers 1656. Il est à Paris vers 1664 et enseigne le luth à des élèves de marque. Il est de nouveau à Turin en 1673. Revient à Paris vers 1778, où il publie deux livres de pièces pour luth sur différents modes vers 1679 et 1680.
Actif dans les milieux aristocratiques parisiens, il l'aurait peut-être été dans ceux de l'aristocratie de Bohême.
Catalogue des œuvres
Pièces de luth sur différents modes, Paris, édition à compte d'auteur. D'après le catalogue de l'imprimeur de musique Étienne Roger (Amsterdam 1716) il y aurait eu 4 livres. On ne connaît que les Livres 1 et 2 avec 29 pièces. Chacun des livres comportes une introduction au luth.
On trouve d'autre pièces en partie imprimées conservées dans diverses bibliothèques : 16 pièces à la Bibliothèque nationale de France, manuscrit Barbe et 24 dans le manuscrit Milleran, «avec ou sans doubles», avec des arrangemùents de pièces de Lully extraites de Bellérophon, Proserpine, Le Triomphe de l'Amour, Psyché et Isis). On en trouve encore à la bibliothèque municipale de Besançon ( manuscrit Vaudry de Saizenay), à la Deutsche Staatsbibliothek Berlin (Mus. mss. 40627 ; 40633), à la Bibliothèque Lobkowitz à Raudnitz, à la Stadtbibliothek d'Augsburg, et à l'Institu de Recherches historique au monastère de Saint-Florian.

Écrits relatifs à la musique
Instruction sur le luth (préface à ses pièces de Luth sur différents modes) Paris av. 1699, rééd., Amsterdam, E. Roger vers 1716)
Éditions modernes
• Pièces de luth sur différents modes. Premier et deuxième livres. Genève, Minkoff 1978 [introd. de François Lesure, reprod. de l’éd. de v. 1698, 2 v. en 1 v., 16°, 160 p.]
• Réédition de ses œuvres par le CNRS, Paris

Mouton-luth-livre1-140p-scorser.pdf

Mouton-luth-livre2-66p-scorser.pdf
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar de l’utilisateur
jluis
*1*
Messages : 246
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Re: Mouton, Charles (ca1626-ca1699-fr)

Messagepar jluis » ven. sept. 12, 2014 8:59 am

Transcription automatique du Prélude en La mineur.
Pour des doutes et des vérifications il peut être consulté
le fac-similé de qualité qu'il y a adjoint.
Amicalement,
jluis
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.

Avatar de l’utilisateur
Ernest'O
(°_°)
Messages : 1352
Enregistré le : sam. août 30, 2008 11:54 pm
Localisation : Lyon
Contact :

Re: Mouton, Charles (ca1626-ca1699-fr)

Messagepar Ernest'O » ven. sept. 12, 2014 11:34 am

Merci beaucoup JLuis
http://www.ernestoguitares.com
J'aime mieux être le premier dans mon garage que le deuxième rue de Rome!

Avatar de l’utilisateur
Schneider
Modérateur
Messages : 654
Enregistré le : mer. nov. 04, 2009 11:01 am
Localisation : Paris
Contact :

Re: Mouton, Charles (ca1626-ca1699-fr)

Messagepar Schneider » dim. nov. 29, 2015 2:25 pm

Portrait modifié.
Je ne comprends pas ce qu'il fait mais il doit avoir raison parce-qu'il est jeune et que je suis vieux (Mahler à propos de Schönberg)


Retourner vers « Baroque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités