Fux, Johann Joseph (1660-1741-autriche)

Musique baroque (1600 à 1750)
Le baroque s’étend environ du début du XVIIe siècle (création de l'opéra) au milieu du XVIIIe siècle (effacement du contrepoint en faveur de l'harmonie), de façon plus ou moins uniforme selon les pays .

Modérateur : Schneider

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9536
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Fux, Johann Joseph (1660-1741-autriche)

Messagepar ClassicGuitare » lun. juin 24, 2013 8:41 am

Johann Joseph Fux (1660 - 14 février 1741)
    Biographie

Johann Joseph Fux (ou, en allemand, Fuchs) fut un des musiciens les plus importants de la cour de Vienne ; il était compositeur, mais fut aussi un enseignant qui rédigea un important traité didactique sur la musique et sa composition.
En 1660 Johann Joseph Fux naquit à Hirtenfeld, un village en Haute-Styrie. Sa famille était pauvre. Il étudia chez les jésuites, à Graz en 1680, puis, l’année suivante, à Ingolstadt où il fut organiste. Son éducation musicale fut faite en Bohême, puis il augmenta ses connaissances en visitant les meilleures chapelles d’Allemagne, de France et d’Italie. On ignore en quelle année il se fixa à Vienne, au service d’un prélat hongrois, mais en 1695, il avait déjà emploi à la cour impériale.
Après avoir été maître de chapelle de la cathédrale Saint-Etienne de Vienne, Johann Joseph Fux fut nommé maître de chapelle de la cour impériale, poste qu’il occupât pendant quarante ans, sous les règnes des empereurs Leopold, Joseph Ier et Charles VI ; ces souverains, qui connaissaient et pratiquaient la musique, lui témoignèrent toujours une très grande estime.

Grand admirateur de Palestrina, Johann Joseph Fux composa d’abord de la musique religieuse, en particulier des messes à trois ou quatre voix avec orgue ou orchestre. Son service à la cour impériale l'obligea à écrire des pièces de musique instrumentale, qu’il publiât. Il composa de nombreux opéras et des oratorios à l’occasion des évènements festifs de la cour.

Johann Joseph Fux rédigea en latin (originaire de Haute-Styrie, sa langue natale était le slovène et il s'exprimait mal en allemand !) un traité de composition musicale et de contrepoint : Gradus ad Parnassum, sive manuductio ad compositionem musicæ regularem, methodo… Cet ouvrage fut encensé par les musiciens de l’époque (en particulier, par Johann Mattheson), mais il fut également l’objet d’amères critiques, quelquefois assez justement fondées. On dit que Joseph Haydn se forma presque en autodidacte par la lecture de cet ouvrage et qu’il le recommanda au jeune Ludwig van Beethoven ; Wolfgang Amadeus Mozart en tenait un exemplaire de son père et il l'avait abondamment annoté. Le Gradus servit de base à d'autres traités comme ceux d'Albrechtsberger et de Cherubini et il constitua l'un des fondements du futur classicisme viennois.

Johann Joseph Fux forma de nombreux élèves, dont certains, comme Gottlieb Muffat, Georg Christoph Wagenseil ou Jan Dismas Zelenka, laissèrent de brillantes compositions.
Johann Joseph Fux est mort à Vienne, le 14 février 1741, à l'âge de 81 ans.

[hr]
    Partitions du domaine public


      Allemande et Courante.pdf



[hr]
Sources:
http://jdf.luth.pagesperso-orange.fr/Musiques/Les_compositeurs/Autres_compositeurs/Fux.htm
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Retourner vers « Baroque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité