Robinson, Thomas (ca1560-ca1609-danois)

La musique de la Renaissance (1500 à 1600) s’étend approximativement entre les XVe siècle et XVIe siècle. si la dernière date n'est guère contestable il n'en est pas de même pour le début de cette période.
Répondre
Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9530
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Robinson, Thomas (ca1560-ca1609-danois)

Message par ClassicGuitare » mar. juil. 10, 2007 8:39 am

Thomas Robinson (1560? - 1609?)

Image
Cithare a 4 cordes doubles extraite du livre « New Citharen Lessons » de Thomas Robinson (1609)
  • Biographie
On connait très peu sur la vie de Thomas Robinson. Lui et son père étaient au service de la famille Cecil : Le père de Robinson a travaillé pour le 1er Comte de Salisbury, Robert Cecil, et Thomas était au service du 1er Comte d'Exeter, Thomas Cecil, qui était frère de Robert Cecil. La famille Cecil a stimulé plusieurs artistes de ces temps là, entre autres William Byrd et Orlando Gibbons.

C'était avant 1589 que Thomas Robinson est devenu professeur privé de musique de la Princesse Anne (1574-1619) et de la Reine Sophie (1557-1631) à Elsinore (Danemark). La Princesse Anne était la fille du roi du Danemark, Frederick II (1559-1588). On présume que Thomas Robinson devait être dans sa vingtième année alors, de sorte que sa naissance doit remonter environ à 1560.

La cour du Danemark, comme d'autres cours, a employé beaucoup de musiciens bien reconnus du Danemark et d'autres pays, comme l'Angleterre, la France, l'Allemagne et les Pays Bas. On sait que John Dowland - le luthiste de la Renaissance le plus célèbre de nos jours - a travaillé comme luthiste à la cour du Danemark de 1598 à 1606. A part la propre mention de Robinson de son emploi à cette cour, aucun enregistrement officiel de lui n'existe.

En 1603, Thomas Robinson a édité son premier livre, "Medulla Musicke", dont aucune copie n'a survécu. On a même suggéré (Ward JM, voir « littérature »), qu'il n'a été jamais édité du tout, bien que Robinson semble se référer à lui dans les premières pages de son deuxième livre : Messieurs les courtois de bon droit, et vous les gentils Lecteurs, votre acceptation favorable de mes premiers fruits d'oisiveté m'ont poussé à féliciter au plus haut point vos efforts de Musicall. [...] De : « The Schoole of Musicke », 1603

En outre en 1603, Robinson a mis au jour son deuxième livre, "The Schoole of Musicke", une méthode pour le luth et d'autres instruments. Il a remplacé le livre de John Alford "A Briefe and Easye Instru(c)tion" de 1574 (une traduction en anglais de l'ouvrage de Adrian Le Roy's "Briefve et facile instruction pour apprendre la tabulature") en tant que méthode de luth la plus importante en Angleterre depuis longtemps.

En 1609, le troisième livre de Robinson, "New Citharen Lessons", a été édité. C'était une méthode de cittern pour des débutants et des étudiants avancés.

Les travaux de Thomas Robinson consistent, pour la plupart, en ses propres compositions. Mais il y a également des arrangements d'autres morceaux de musique, certains étant toujours plutôt populaires: par exemple « My Lord Willoughby's Welcome Home » (dans : The Schoole of Musicke) ou « Can She Excuse My Wrongs? » (peut-elle excuser mes Maux) (dans New Citharen Lessons) - toutes les deux à l'origine composées par John Dowland.

Il n'y a aucune autre information disponible au sujet de la vie de Thomas Robinson après 1609.

  • Un grand merci a Jean-Yves « Jive » Delpech pour la traduction


[hr]
  • Partitions du domaine public
    • Robinson's May

      The Schoole of Musicke :
      • 1 The Queenes good Night.
        2 Heere followeth the Ground.
        3 Twenty waies vpon the bels
        4 Heere followeththe ground.
        5 Row well you Marriners.
        6 A Galliard
        7 A Galliard
        8 A Plaine song for two Lutes.
        9 A Plaine song for two Lutes.
        10 Grisse his delight
        11 Passemezo galyard.
        12 Heere followeththe ground to this Treble.
        13 A Fantasie for two Lutes. All in Vnisons.
        14 A Fantasie for two Lutes. All in Vnisons.
        15 A Galliard.
        16 Merry Melancholie.
        17 A Toy for two Lutes.
        18 A Toy for two Lutes.
        19 Robinsons Riddle
        20 Goe from my Window.
        21 A Toy.
        22 A Gigve.
        23 A Toy.
        24 A Toy.
        25 An Almaigne.
        26 An Almaigne.
        27 Robin is to the greenwood gone.
        28 A Toy.
        29 The Queenes Gigue.
        30 VT Re Mi Fa Sol La 9 sundry waies:for one Lute.
        31 MY Lord Willobies welcome home.
        32 Bellvedere.
        33 The Spanish Pauin.
        34 A Gigve.
        35 A Gigve.
        36 Walking in a country towne.
        37 Bony sweet boy.
        38 A Gigve.
        39 Lantero.
        40 Three parts in one vpon an old ground. / Heereendeth the Tabliture for the Lute.
        41 Sweet IESV who shall lend mee wings.
        42 A Psalme.
        43 O Lord of whom I doe depend.
        44 O Lord that art my righteousnesse.
Modifié en dernier par ClassicGuitare le mar. juil. 10, 2007 10:44 am, modifié 1 fois.

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9530
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Message par ClassicGuitare » mar. juil. 10, 2007 9:28 am

Je viens d’ajouter deux nouvelles partitions

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9530
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Message par ClassicGuitare » mar. juil. 10, 2007 10:45 am

Robin is to the greenwood gone
ajouté :biggrin:

Avatar du membre
jluis
*1*
Messages : 245
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Re: [Robinson, Thomas]

Message par jluis » mar. mai 03, 2011 4:43 pm

D'un autre livre (Cambridge Dd 9.33)
Robison's May
Une pièce simple et agréable
Amicalement,
Jluis
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.

Avatar du membre
didier
(°_°)
Messages : 11398
Enregistré le : jeu. déc. 21, 2006 9:10 am
Localisation : sarthe
Contact :

Re: [Robinson, Thomas]

Message par didier » mar. mai 03, 2011 4:56 pm

:merci: jolie et facile , que demander de mieux ? merci JLuis

Avatar du membre
ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9530
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: [Robinson, Thomas]

Message par ClassicGuitare » mar. mai 03, 2011 9:07 pm

Merci jluis

Avatar du membre
jluis
*1*
Messages : 245
Enregistré le : mar. avr. 26, 2011 11:23 am
Contact :

Re: [Robinson, Thomas]

Message par jluis » jeu. mai 05, 2011 7:37 am

J'ajoute les fichiers midi de deux pièces dont la transcription était déjà dans le forum :
The Schoole of Musicke
6 A Galliard
29 The Queenes Gigue
A Galliard est une pièce difficile à jouer avec fluidité sur la guitare moderne,
mais il s'agit d'une pièce très bien écrite.
Amicalement,
JLuis
-------
Facsimiles on line:
The Schoole of Musicke
London 1603
http://www.scribd.com/doc/3119888/TheSchooleOfMusicke

New Citharen lessons
London 1609
http://nanki-ml.dmc.keio.ac.jp/M-06_072_R044/index.html
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Dans les transcriptions de musique pour luth j'ai le critère Urtext = texte original, dont l'adaptation définitive pour la guitare doit être effectuée par le joueur. Principalement des changements d'octave dans le basse et autres petits changements.

Répondre

Retourner vers « Renaissance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité