Adriaensen, Emmanuel(ca1550-1604-pays-bas)

La musique de la Renaissance (1500 à 1600) s’étend approximativement entre les XVe siècle et XVIe siècle. si la dernière date n'est guère contestable il n'en est pas de même pour le début de cette période.

Modérateur : Schneider

Avatar de l’utilisateur
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1436
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Adriaensen, Emmanuel(ca1550-1604-pays-bas)

Messagepar PRIVET Francis » lun. avr. 27, 2015 2:34 pm

Biographie wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Emanuel_Adriaenssen

Emmanuel ou Emanuel Adriaenssen ou Emanuel Adriaensen, Adriansen, Hadrianus et Hadrianius, né à Anvers entre 1540 et 55 et enterré dans la même ville le 27 février 1604, est un luthiste, professeur de musique et compositeur brabançon des Pays-Bas espagnols.
Biographie[modifier | modifier le code]
Emmanuel Adriaenssen alla étudier à Rome en 1574, ce qui explique les éléments italiens dans ses publications. Protestant avant la prise de la ville d'Anvers en 1585, après celle-ci, il se vit contraint d'embrasser la foi catholique pour des raisons politiques. Avec son frère Gysbrecht, il ouvrit une école de luth à Anvers. Toutefois, en 1587, ils entrèrent en conflit avec la guilde des musiciens parce qu'aucun d'entre eux n'était membre. Plus tard, cependant, Emanuel aurait été reçu franc-maître à la guilde, car il employa parfois le titre de maître. Il fut nommé capitaine de la garde civile, une activité procurant un revenu régulier, et en 1595 il prit part à la délivrance de la ville voisine de Lierre, qui avait été occupée par la République1.

Adriaenssen devint un bourgeois aisé qui fréquentait les milieux les plus élevés, où il faisait preuve de sa maîtrise en l'art de jouer le luth : sans aucun doute, dans les familles puissantes, on admirait sa virtuosité de luthiste et on le sollicita comme instrumentiste1. Dans un délai de quatre ans, il put s'acheter deux maisons au Meir à Anvers2.

Ses publications, qui lui valurent une renommée croissante, trouvèrent le chemin vers les bibliothèques de personnes aussi illustres que Constantin Huygens, le roi Jean IV de Portugal ou le cardinal Mazarin. Adrian Denss (1594), Robert Dowland (1610), Georg Leopold Fuhrmann (1615), Jean-Baptiste Besard (1617), Wolfgang Caspar Printz (1690) et Ernst Gottlieb Baron (1727) le mentionnent comme un compositeur de musique de luth de premier plan, mais sa musique frôlerait l'excès quant à l'ornementation, raison pour laquelle il ne saurait rivaliser avec les plus grands de ses contemporains italiens, français et anglais. Il s'agit ici sans doute d'un jugement inspiré par des réflexes chauvinistes. Quoi qu'il en soit, en tant que professeur, il se trouve au premier rang, tant en raison des tablatures exceptionnelles qu'il a publiées que du fait qu'il était l'initiateur d'une école anversoise de luth qui comprenait, selon toute vraisemblance, Denss et Van den Hove1.

Œuvre[modifier | modifier le code]
Introduction[modifier | modifier le code]
Les éditions du Pratum Musicum, parues à Anvers entre 1584 et 1600, eurent une influence considérable.

Il s'agit de trois éditions en tout :

Pratum musicum longe amoenissimum, cuius ... ambitu comprehenduntur ... omnia ad testudinis tabulaturam fideliter redacta … opus novum (Anvers, 1584, cf. RISM 158412), et réimpression en 1600 (cf. RISM 160018, « editio nova priori locupletior »),
Novum pratum musicum ... selectissimi diversorum autorum et idiomatum madrigales, cantiones, et moduli ... opus plane novum, nec hactenus editum (Anvers, 1592, cf. RISM 159222).
Le contenu du Pratum Musicum[modifier | modifier le code]
Chacune des trois éditions est en tablature de luth française et se compose de cinq fantaisies, une cinquantaine de pièces vocales et une trentaine de danses1. Chaque édition contient environ 85 fantaisies, danses et chansons en tablature3 de luth et comprend des pièces pour luth seul et des madrigaux pour divers luths et voix qui procurent aux musicologues une riche source d'information sur les pratiques d'exécution de la musique de la Renaissance4.

Ces tablatures de luth françaises comprennent souvent des arrangements d'œuvres de certains des plus éminents compositeurs de cette époque : madrigaux italiens, chansons françaises et néerlandaises, motets, chansons napolitaines, fantaisies pour luth et musique de danse arrangée pour luth seul et pour luth et deux instruments mélodiques, pièces allemandes et anglaises pour luth1.

Le style d'Adriaenssen peut se définir comme un style progressiste tendant au baroque. En raison de son ampleur et grâce à sa qualité musicale, les ouvrages d'Adriaenssen furent décisifs pour le développement de la musique pour luth dans les Pays-Bas. Le Novum pratum musicum de 1592 est particulièrement intéressant, car il permet d'obtenir des instructions (en latin) sur les méthodes de mise en tablature de la musique polyphonique d'autrefois : il comprend des tables sur lesquelles la notation mesurée est représentée à côté des signes correspondants en tablature4,1.

Notes et références[modifier | modifier le code]
Sur les autres projets Wikimedia :
ADRIANSEN, Emmanuel, sur Wikisource
↑ a, b, c, d, e, f, g, h et i Spiessens, NGDoMaM
↑ a et b Spiessens, p. 3 [archive]
↑ Il s'agit d'arrangements, notés en tablature, de chansons de compositeurs tels que Andrea Gabrieli, Giovanni Giacomo Gastoldi, Marc'Antonio Ingegneri, Luca Marenzio, Giovanni Maria Nanino, Giovanni Pierluigi da Palestrina, Noé Faignient, Orlando di Lasso, Philippus de Monte, Cipriano de Rore, Hubertus Waelrant et Giaches de Wert. Spiessens, p. 4 [archive]
↑ a et b Spiessens, p. 4 [archive]
↑ Spiessens, p. 5 [archive]
↑ Kirchhof p. 18
↑ a, b, c et d Bonda, p. 149 [archive]
↑ Kirchhof p. 20
↑ a et b Bonda, p. 150 [archive]
↑ Dechaux, Carine, Dictionnaire des peintres belges, KIRK-IRPA, 1994

Voir aussi :
http://fr.wikisource.org/wiki/Biographi ... ,_Emmanuel

Adriaensen-BranleAnglais.pdf
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar de l’utilisateur
PRIVET Francis
(°_°)
Messages : 1436
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 1:07 am
Localisation : Sélestat - Alsace
Contact :

Re: Adriaensen, Emmanuel(ca1550-1604-pays-bas)

Messagepar PRIVET Francis » dim. mars 20, 2016 5:42 pm

Novum Pratum - 212 pages - Gallica :
Adriensen-Novum Pratum-212pages-bpt6k4500100b-Gallica.pdf


Biographie :
https://fr.wikisource.org/wiki/Biograph ... ,_Emmanuel
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Retourner vers « Renaissance »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité