Comment lire les tablatures baroques

Image Discussion autour du Luth

Modérateur : Manu Cavalier

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Comment lire les tablatures baroques

Message par ClassicGuitare » lun. avr. 23, 2012 12:15 pm

La tablature est apparue dans le courant du XVe siècle, à peu près simultanément en Italie, en Allemagne et en France.
Les premiers manuscrits conservés datent du XVIe siècle.
Postérieurement au XVe siècle, aucune trace de musique écrite par des luthistes européens n’a été trouvée.

Quelques dates des premières publications.
  • En 1507 est publié à Venise le premier livre de tablature de luth Intabulatura de Lauto du luthiste Francesco Spinacino.
  • L'allemand Sebastian Virdung a son tour publie une tablature en 1511, Musica getutscht (la plus ancienne source à mentionner les frettes).
  • Pierre Attaingnant (1494 env.-env. 1553) musicien français installé à paris. En 1528, il publie, Chansons nouvelles ; en 1529, Dix-Huit Basses Danses garnies de recoupes et tordions... le tout réduyt en la tablature de lutz ; la même année, la Très Brève et Familière Introduction pour entendre et apprendre par soy-mesme à jouer toutes chansons réduictes en la tablature de lutz avec la manière d'accorder le dict lutz (c'était la première méthode de luth).
  • En Italie de très nombreux livres de tablature pour luth fleurissent de 1536 à 1550, comprenant des transcriptions de messes et de motets, de chansons françaises, de madrigaux italiens, mais aussi des pièces purement instrumentales (fantaisies, préludes et ricercare), et des danses.
Il existe trois systèmes de tablature pour le luth :
  1. La tablature italienne
    Une portée à cinq ou six lignes figure les cordes du luth et porte des chiffres indiquant au musicien la case sur laquelle il doit mettre le doigt de la main gauche. La corde la plus aiguë se trouve en bas (tablature inversée par rapport à la notation actuelle). Les frettes sont représentées par des chiffres, 0 veux dire corde à vide, 1= première frette etc...
    Le rythme à suivre est écrit au-dessus de la tablature.
    Pratiquement toute la littérature italienne pour luth, et aussi pour théorbe (ou chitarrone) est éditée sous cette forme, de 1507 au milieu du XVIIe siècle.

    Distinguo pour Luis Milan (souvent joué par les guitaristes, ses Pavane notamment) qui, lui seul parmi ses contemporains, a utilisé la tablature italienne, mais inversé: la première corde est en haut (comme les tablatures d'aujourd'hui!)
    Francesco_Spinacino.png
  2. La tablature française
    Comme dans la précédente, les cordes du luth sont figurées par une sorte de portée à cinq ou six lignes, mais la corde la plus aiguë se trouve cette fois-ci en haut (comme la tablature moderne) et les chiffres sont remplacés par des
    lettres : « a » pour corde à vide , « b » pour la première case, etc.
    La lettre « d » est tournée/couché sur la gauche ou la barre est arrondie vers la gauche.
    b - tabalture francaise.JPG
    La lettre « c » est souvent aussi écrite « r ».
    La lettre « j » est absente, car pouvant être confondue avec le « i ».

    Les doigtés de main droite sont généralement indiqués sous une lettre sous cette forme :
    • Un petit trait vertical indique de jouer avec le pouce.
    • Un point indique l'index
    • Deux points indiquent le majeur
    • Trois points en triangle indiquent l'annulaire.
    Les traits horizontaux ou obliques indiquent les notes tenues.

    C'est la tablature la plus répandue en France, Angleterre, Pays Bas, puis aussi en Allemagne à l'époque baroque.
    tablature francaise.jpg
  3. La tablature allemande
    Le système est différent des deux précédentes méthodes, puisque les cordes de l'instrument ne sont pas figurées (représentés). Chaque case est représentée à l'aide d'un signe particulier que le musicien doit savoir décoder. Cette tablature, peut-être mise au point par l'organiste aveugle Konrad Paumann au XVe siècle, Il l’a élaboré pour le luth à 5 cordes. Cette forme de tablature a été utilisée très brièvement (1511 -1586). Dès les premières années du XVIIe siècle, l'Allemagne adopte la tablature française.

    Explication de transcription d'une tablature de Neusidler par Mitaki
    tableture allemande.jpg
[hr]
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Manu Cavalier
Modérateur
Messages : 1948
Enregistré le : dim. oct. 23, 2011 3:33 pm
Localisation : Millau Aveyron
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par Manu Cavalier » lun. avr. 23, 2012 12:27 pm

Quel travail.Merci encore d'augmenter notre culture generale.
Je ne suis pas un bourrin.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

tablature

Message par ClassicGuitare » mar. avr. 24, 2012 8:24 am

Savez-vous ce que veulent dire les symboles entourés par un cercle rouge sur cette tablature française?
Branle simple - tablature francaise.JPG
Le premier, je pense que c'est un "d" couché ?
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Do
Modérateur
Messages : 1416
Enregistré le : mer. mars 19, 2008 9:09 am
Contact :

Re: Adrien Le Roy -Branle simple

Message par Do » mar. avr. 24, 2012 8:29 am

le d couché pour ne pas confondre avec le a : 3è case ; le point, c'est l'index de la main droite ; la 2è case est indiquée par un c ou un r; la petite diagonale , je ne sais pas , note tenue peut-être ...

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par ClassicGuitare » mar. avr. 24, 2012 8:33 am

Je suis a la recherche de partitions libre de droits des compositeurs suivants Francesco Spinacino, Sebastian Virdung, Pierre Attaingnant
pouvez-vous m'aider ?

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Adrien Le Roy -Branle simple

Message par ClassicGuitare » mar. avr. 24, 2012 8:58 am

Merci DO!
je ne vois pas comment la lettre "d" se confondrais avec "a" ? C'est peut-être avec "b" ?

cadiz
*2*
Messages : 494
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 9:31 am
Contact :

Re: Adrien Le Roy -Branle simple

Message par cadiz » mar. avr. 24, 2012 9:06 am

Do a écrit :le d couché pour ne pas confondre avec le a : 3è case ; le point, c'est l'index de la main droite ; la 2è case est indiquée par un c ou un r; la petite diagonale , je ne sais pas , note tenue peut-être ...
Note tenue, oui, absolument.
Sinon: a = corde à vide, b=1ère case, c (qui peut ressembler à un r)= 2ème case, d (renversé!)= 3ème case, e= 4ème, etc.
EDIT: il n'existe pas de j, pour sa trop grande parenté typographique avec le i. On passe donc directement du i au k (mais on est dans un registre aigu, moins couramment fréquenté!)
Modifié en dernier par cadiz le mar. avr. 24, 2012 9:29 am, modifié 2 fois.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Adrien Le Roy -Branle simple

Message par ClassicGuitare » mar. avr. 24, 2012 9:13 am

Merci !
Je vais mettre ces messages dans le sujet des tablatures

cadiz
*2*
Messages : 494
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 9:31 am
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par cadiz » mar. avr. 24, 2012 9:25 am

Oui, et puis, pour les tablatures, il faudrait établir un distinguo pour Luis Milan (souvent joué par les guitaristes, ses Pavane notamment) qui, lui seul parmi ses contemporains, a utilisé la tablature italienne, mais inversé: la première corde est en haut (comme les tablatures d'aujourd'hui!)

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par ClassicGuitare » mar. avr. 24, 2012 9:38 am

Merci Cadiz,
A présent cette présentation de la tablature est bien plus complété
il nous manque juste les partitions

cadiz
*2*
Messages : 494
Enregistré le : dim. sept. 20, 2009 9:31 am
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par cadiz » mar. avr. 24, 2012 9:46 am

Ah le français!! Les traits HORIZONTAUX (ou obliques d'ailleurs) et pas traits horizontales (!) indiquent les notes tenues.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par ClassicGuitare » mar. avr. 24, 2012 9:51 am

Corrigé!
Merci

Avatar du membre
Manu Cavalier
Modérateur
Messages : 1948
Enregistré le : dim. oct. 23, 2011 3:33 pm
Localisation : Millau Aveyron
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par Manu Cavalier » mar. avr. 24, 2012 10:08 am

Paulo da Fontoura a écrit :il nous manque juste les partitions
Et le courage pour se mettre à apprendre une nouvelle ecriture :lol:
Je ne suis pas un bourrin.

ClassicGuitare
Administrateur
Messages : 9313
Enregistré le : sam. mai 21, 2005 10:22 am
Localisation : Lausanne
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par ClassicGuitare » mar. avr. 24, 2012 10:12 am

On cherche bien évidement des partitions déjà transcrites

hades
*2*
Messages : 391
Enregistré le : mar. janv. 25, 2011 10:10 pm
Localisation : Sarthe
Contact :

Re: Comment lire les tablatures

Message par hades » mar. avr. 24, 2012 12:00 pm

Paulo il est pas suisse ?

Répondre

Retourner vers « Luth »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité