Le processus créatif - Témoignage

Vos compositions, créations personnelles.
Partitions et mp3

Modérateur : Charango

GuyD
*2*
Messages : 420
Enregistré le : sam. janv. 24, 2009 6:48 am
Contact :

Re: Le processus créatif - Témoignage

Messagepar GuyD » mer. août 26, 2009 10:48 pm

Hello Raph.Tu vas bien l'ami?
Tu as sans nul doute raison.Il faudrait que je fouille un peu plus.
Mais admets tout de meme que quand un jeune nouveau arrive sur le marché et qu'il est annoncé par les médias comme un "prodige", c'est toujours pour le voir jouer le prelude de X ou la sonate 5 de Y...jamais un truc perso.
Oui ça me gène, meme si bien sur le gars y mets son touché et sa sensibilité à lui.

Hackett
*2*
Messages : 487
Enregistré le : dim. mars 23, 2008 11:11 pm
Localisation : Pays Magique
Contact :

Re: Le processus créatif - Témoignage

Messagepar Hackett » jeu. août 27, 2009 8:40 pm

Bonjour Guy ;) ,

Tu as raison. Les jeunes prodiges jouent souvent des oeuvres classiques et non des compositions. Mais c'est aussi ce qu'on leur demande souvent. Je connais pourtant quelqu'un qui a joué une de ses compositions à l'école normale de musique de Paris. Comme quoi tout est possible même si ce n'est pas la tradition.

Avatar de l’utilisateur
milsabords
*_*
Messages : 1182
Enregistré le : mar. juin 05, 2012 10:06 pm
Contact :

Re: Le processus créatif - Témoignage

Messagepar milsabords » mar. juin 05, 2012 11:20 pm

je suis un peu comme jive.
le processus de création tel que je le vis est en fait un processus de captage , reception, et incarnation.
le fait est pour moi, que le morceau arrive non pas dans mon oreille - non - mais sur le manche !! si si .
au début, il s'agit souvent d'un dérapage incontrolé, un accord loupé, un accident.

puis je tatonne un peu plus loin que ces trois notes, cet accord, et si ça veut bien , en tâtonnant je vais encore plus loin, ne faisant qu'éliminer ce qui ne tombe pas sous le sens. et au bout d'un moment, hop ! ça y est, une partie est écrite, je ne peux plus aller plus loin. c'est comme défricher un roncier pour atteindre un rosier. on ne peut pas rater le rosier dans ce cas là.

j'enregistre alors immédiatement ce premier jet pour ne pas le perdre. car sinon le lendemain ... plouf ! plus rien. en plus le fait d'enregistrer et de sécuriser ce premier jet, ça permet de se libérer la tête et de laisser de l'espace libre (mémoire libérée) pour que la suite ou d'autres morceaux viennent.

parfois le début d'un morceau vient des années apres la seconde partie, ou vice versa.

en vérité, le morceau existe déjà dans l'invisible , et au-dessus de moi, c'est à dire au-dessus de l'espace et du temps.
c'est du-moins mon expérience. je ne prétends pas détenir d'autres vérités que la mienne en ce domaine ni établir une méthode, tout ce processus est éminemment intuitif. il faut y faire ses propres pas, y élaguer ses propres chemins, c'est incertain et sans repères. tout le contraire de la codification / apprentissage.

le lendemain quand je ré-écoute ce qui est venu la veille, je me dis parfois, "tiens, c'est pas mal ça" , ou "mouaif ..." mais je suis comme totalement extérieur à ce moment là et je ne prétends pas que ce que j'ai fait a une valeur INcroyable !!! je n'en sais trop rien , je suis alors curieux de voir ce que les autres vont me dire ...même si j'apprécie certaines choses quand même dès le départ.

ce qui est problématique, c'est que certaines de mes compositions me sont difficiles à jouer moi-même. il me faut beaucoup les travailler pour bien les sortir, avec un maximum de la magie de départ qui m'envahît alors ...

le processus de création est pure joie.
mais la mise en place ensuite, et les quelques arrangements structurels sont de longue haleine et demandent même pas mal de travail.
Buvez Cacolac !

Je n'ai pas de puces

CANIGOU , C' EST FOU !!!


Retourner vers « Compositions personnelles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités