• Message de bienvenue
Ami(e)s guitaristes

Désir de partager une passion,
Besoin de contacts, envie d'échanges,
Débutant ou confirmé, désirant partager son expérience
et s'enrichir de celle des autres


Bienvenue!!!

Veuillez s'il-vous-plait lire les
règles
avant de visiter le forum.


Merci beaucoup


  • Annonces globales
Aucune annonce globale

  • Nouveaux messages

Bayer, Eduard(1822-1908-bavière)


Eduard Bayer (1822-1908)
aBayer-Portrait3.jpg
Méthode : http://classicguitare.com/viewtopic.php?f=248&t=12856
  • Biographie
Voir Caroli A. pseudo utilisé par Eduard Bayer : http://classicguitare.com/viewtopic.php?f=253&t=12972

Bayer, Edward, virtuose de guitare et cithare allemand bien connu et compositeur pour ces instruments, est né le 20 Mars 1822, à Augsbourg, en Bavière, et mourut à Hambourg, en 1908. Il était le fils d'un clerc de magistrat à Augsbourg et à l’âge de six ans Bayer eut le malheur de perdre son père.
Son génie musical se manifeste très jeune et doué d'une belle voix de soprano, ses services étaient constamment sollicités, étant l'un des principaux chanteurs de la chorale de l'église.
Le jeune Bayer, lisait aussi couramment et avec précision la musique, et au cours de son adolescence a commencé l'étude de la guitare.
Ainsi, il passe sans incident son enfance, et à l'âge de quinze ans, fit son apprentissage comme dessinateur et graveur dans une grande entreprise de sa ville natale.
Pendant six ans, il fut engagé dans cette profession, mais pendant ses moments de loisirs, il continue à se consacrer entièrement à l'étude de la guitare.
Comme preuve de ses capacités et l'estime témoignée par ceux qui le connaissaient, il est intéressant de noter le fait que le contremaître de l'usine où Bayer était employé, prit des leçons de guitare auprès de Bayer et devint un guitariste enthousiaste.
Toute l'ambition de Bayer était vraiment de devenir compétant sur son instrument et il n’aurait rien épargné pour parvenir à son but. Cette détermination persistante et ses capacités ne passèrent pas longtemps inaperçus, et nous constatons qu’un certain fonctionnaire municipal à Augsbourg du nom de Schmözl, qui était un éminent acteur de la guitare, reconnu dans l'enfant les possibilités d'un artiste rare et entrepris généreusement d’encourager et diriger ses études.
Les méthodes de Sor, Giuliani, Mertz et Legnani, mises à sa disposition ont toutes été étudiées à fond jusqu'à ce qu'enfin le jeune artiste fit sa première apparition publique en tant que soliste de guitare dans sa ville natale.
La réception reçue était encourageante, et son temps libre devint insuffisant pour répondre aux demandes de ses élèves. Il quitta donc son emploi pour embrasser la profession plus agréable d'enseignant, et se consacrer entièrement à la guitare. Il devint alors un homme heureux absorbé sans entrave dans sa propre étude de la musique et de la transmission de ses connaissances aux étudiants sérieux.
En 1848, avec Loe, un de ses élèves talentueux, il entreprit une tournée de concerts. Ils étaient tous deux jeunes et inexpérimentés ; mais la jeunesse et l'enthousiasme ne voyant pas l'échec, cela leur a donné un courage intrépide. Sans expérience, sans recommandations ou introductions, ils ont voyagé mais rencontré aucun succès. Ils étaient sur le point de rentrer chez eux quand un coup de chance vint modifier la situation. En passant par Darmstadt pendant leur voyage de façon inattendue, il leur a été demandé de jouer devant la cour et là, ont reçu les applaudissements authentiques et chaleureux du Grand-Duc héritier et de la duchesse, cette dernière étant une fille du roi Ludwig de Bavière. Étant désormais munis de recommandations de poids ils quittèrent la ville qui leur avait fourni cette agréable surprise et à partir de ce moment leur succès fut assuré. Leurs performances furent prisées, et des musiciens de renom comme Lachner, Franz Abt, Reissiger et d'autres rendirent hommage à leur génie en leur fournissant des témoignages élogieux. Ayant à présent été absent de sa ville natale pendant un certain temps Bayer y effectua une visite, mais avait hâte de repartir bientôt.
A présent seul, il eut l’occasion de voyager à travers la Hollande et la Belgique, et toutes les grandes villes allemandes sur son parcours, où les musiciens les plus célèbres étaient ravis de s'associer à ses concerts. À Dresde il a joué au Royal Court Theatre, à Leipzig dans le Hall de la Société de musique Euterpe, et recueilli aux deux endroits beaucoup d’applaudissements et honneurs.
Ses expériences étaient très variées, et à Wilbad en arrivant à la salle de concert il trouva avec consternation que son instrument avait été cassé pendant le voyage. A une autre occasion, devant un public aristocratique qui attendait sa performance, en frappant les premiers accords, le chevalet de sa guitare s'envola d’un coup avec toutes les cordes. L'atmosphère humide avait affecté la colle ; mais par la suite, il prit sa guitare avec lui à l'intérieur de la voiture et ses bagages avec ses vêtements furent fixés à l'extérieur du véhicule. Imaginez sa surprise en arrivant à destination, de constater que ceux-ci avaient disparu pendant le voyage ; il avait tout perdu à l'exception de ses témoignages et recommandations découverts par la police sur le bord de la route, saturés par la pluie. Un concert qui devait être donné à Pyrmont le même jour fut annulé.
La tournée de Bayer fut prorogée pour une période de deux ans lorsqu’il arriva à Hambourg. Dans cette ville, il rencontra la jeune femme qui devint plus tard son épouse, et se vit offert le poste de conseiller musical de la maison d'édition de la haute Nieymeyer qu’il accepta. Puis il s’installa à Hambourg pour le reste de sa vie.
Grâce aux conseils de Niemeyer, Bayer apprit la cithare et en peu de temps, devint passionné par cet instrument, mais sans jamais négliger la guitare. Sa première composition pour la cithare lui permis d’établir la communication et d’acquérir l'amitié des joueurs et compositeurs les plus célèbres pour cet instrument et aussi avec l'éditeur de musique P. Hoenes, de Trèves, qui publia désormais, tous les travaux de Bayer.
Un de ses élèves en guitare les plus célèbres était Otto Hammerer, qui, quand il atteint l'âge adulte fit beaucoup pour l'encouragement de la guitare ; il fut l'un des fondateurs de la Ligue internationale des guitaristes d'Allemagne.
Bayer est tenu dans la plus haute estime comme compositeur par ses compatriotes, mais il est pratiquement inconnu hors d'Allemagne. Il est l'auteur de nombreuses pièces pour guitare et aussi pour cithare.

Bayer a également beaucoup publié sous le pseudonyme de A. Caroli.http://classicguitare.com/viewtopic.php?f=253&t=12972
Op. 1 Collection de pièces pour guitare solo - ESMERALDA-167 pièces faciles
Op. 19, arrangements lyriques pour solo de guitare;
Op.20, Petite fantaisie pour la guitare, publié par Schuberth & Co., Leipzig;
Op. 23 Souvenir d'Ems pour deux guitares, tous deux publiés par Niemeyer, Hambourg;
Op. 37, Six landler pour deux guitares, André, Offenbach ;
plusieurs recueils de chants avec accompagnement de guitare-(Phoebus);
une méthode de guitare, publié par Böhm, à Augsbourg ;
de nombreuses compositions pour la cithare, et une méthode pour cet instrument, en trois parties, également publiée en anglais et en français."
[hr]
  • Partitions du domaine public
    • Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 1.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 2.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 3.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 4.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 5.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 6.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 7.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 8.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 9.pdf
      Op. 1 - Bouquet musical. Pieces choisies des operas modernes. Cah. 10.pdf
      Op. 2 - Fleurs du Bal. Collection de Quadrilles, Valses, Polkas etc., themes des Operas italiens. Cah. 1.pdf
      Op. 2 - Fleurs du Bal. Collection de Quadrilles, Valses, Polkas etc., themes des Operas italiens. Cah. 2.pdf
      Op. 3 - Le guitariste au salon, Cah. 16. Polca del Rhin de Fr. Vollmer.pdf
    • Op. 22 - Souvenir d'amour fantaisie brillante pour la guitarre seule à    10 ou 6Fcordes,
    • Op. 23 - Souvenir d'Ems 6 Laendler pour deux guitarres,
    • Op. 37 - Sechs Landler für zwei Guitarren,
      Op. 40 - Grand rondeaux.pdf
      Le repertoire du guitarriste. Morceaux modernes et non difficiles. Cah. 1. Stigelli, Les beaux Yeux.pdf
      Le repertoire du guitarriste. Morceaux modernes et non difficiles. Cah. 3. Bellini, Norma.pdf
      Le repertoire du guitarriste. Morceaux modernes et non difficiles. Cah. 4. Krebs, Heimath.pdf
      100 recreations agreables et instructives, Choisies des melodies celebres de Bellini, Donizetti etc. Cah. 1..pdf
      100 recreations agreables et instructives, Choisies des melodies celebres de Bellini, Donizetti etc. Cah. 2.pdf
      100 recreations agreables et instructives, Choisies des melodies celebres de Bellini, Donizetti etc. Cah. 3.pdf
      100 recreations agreables et instructives, Choisies des melodies celebres de Bellini, Donizetti etc. Cah. 4.pdf
      Le guitariste au salon, Cah. 15. Valse des Operas I due Foscari et Ernani de Verdi.pdf
      Bayer-Op03-LeGuitaristeAuSalon-Cahier16-Boije 48.pdf
      Le guitariste au salon, Cah. 17. Souvenir de Jenny Lind, gr. Valse par Bayer.pdf
      Divertissement pour la guitare.pdf
[hr]

Vus : 1746  •  Réponses : 5  •  Répondre [ Tout lire ]

Baumann, Alexander (19è-?)


Alexander Baumann

  • Biographie
[hr]
  • Partitions du domaine public
    • Gebirgs-Bleamln für die einfache Zither mit willkührlicher Begleitung einer Zweiten (oder einer Violine) eingerichtet: Hefte 2-6, 8. (incomplete)
[hr]

Vus : 1075  •  Réponses : 0  •  Répondre [ Tout lire ]

Bathioli, Francesco(ca1770-1830-itl)


Francesco Bathioli (Battioli) (Batioli) ( ? - 1830 )


Méthodes : http://classicguitare.com/viewtopic.php?f=248&t=12790
  • Biographie
Francesco (Franz) Bathioli était un guitariste et compositeur, probablement d'origine italienne, qui a vécu entre les XVIIIe et XIXe siècles. Il a travaillé la plupart du temps à Vienne, où il vivait depuis 1825. C’est dans la capitale autrichienne qu’il a publié ses compositions les plus importantes pour la guitare, dix en tout.
Il presque certainement mort en 1830.

Parmi ses meilleures œuvres comprennent un concerto pour guitare un quatuor à cordes opus 3 et d'autres œuvres de musique chambre avec guitare.
Sont premier opus manquent malheureusement.
Il est impensable, pour le peu d'informations disponibles, de déterminer quel est l’opus de « vingt-quatre leçons », le manuscrit ne fournit pas de numéro d'opus.
Bathioli également publié une méthode pour guitare.
Très souvent, dans certains textes spécifiques, le nom de Bathioli est à tort confondu avec Barthioli.

[hr]
  • Partitions du domaine public
    • 24 Lectionen für die Guitare
      24 / angernehme harmonische / Lectionen / fur die / guitare / verfasst von / Franz Bathioli c.1826
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
    • Gemeinnützige Guitareschule Oder gründlicher und vollstà ¤ndiger Unterricht in der Kunst, die Guitare nach der neuesten Methode spielen zu erlernen, nebst einer kurzen Anleitung im Singen
      Diabelli, Vienna, c.1825
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
      Méthode 1
      Méthode 2
      Méthode 3
      Méthode 4
    • Op. 2 - VARIAZIONI (Deux guitares)
      Variations brillantes / sur un theme du Ballet / Nina / pour / deux guitarres / composées et dediées/a Monsieur le Baron/de Bretfeld Chlumczansky/Chambella et Coseiller.../par/Felix Horetzky, Diabelli, Vienna.
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek, Copenhagen
    • Op. 3- CONCERTO POLACCA (4 guitares)
      Diabelli, Vienna.
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek, Copenhagen
    • Op. 3 - POT POURRI (2 guitares)
      Pot Pourri / pour deux guitares / par / Bathioli, ~ 1828
      Fonte: Diabelli Vienna Gesellschaft Der Musikfreunde Wien
    • Op. 4 - DODICI VALZER ( guitare)
      Diabelli, Vienna
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
      Bathioli-op04-12valses-2G-1820-Riam.pdf
    • Op. 5 - GRAND VARIATIONS (flute & guitare)
      Grandes Variations / concertantes / pour / flute et guitarre / sur le theme de Mr. Himel / An Alexis send ich dich / composées et dediées / a son Altesse le Prince / Frederic de Lubomirsky / par / Francois Bathioli, Cappi & Diabelli, Vienna
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
    • Op. 6 - POT POURRI (flute, viola & guitare)
      Pot pourri / pour / flute viole et guitare / composé et dedié / Monsieur / Charles Schon / par son ami / Francois Bathioli, Diabelli, Vienna, c.1825 Fonte: Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
    • Op. 7 - RONDÒ ( guitare)
      Diabelli, Vienna, c.1825
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
    • Op. 8 - GRANDI VARIAZIONI ( guitare)
      Diabelli, Vienna, c.1825
      Fonte: Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
    • Op. 9 - POT POURRI (2 guitares)
      Pot Pourri pour deux guitares / par / Bathioli, Diabelli, Vienna, c.1828
      Fonte: Gesellschaft Der Musikfreunde Wien, Det Kongelige Bibliotek Copenhagen
      Bathioli-op09-PotPourri-2G-Bsb.pdf
      Bathioli-Op13-grandes_variations-GFA.pdf
[hr]
Sources:
http://www.kb.dk/
Peter Pieters, La chitarra terzina nella prima metà del secolo XIX in il Fronimo no.73, p. 38-53.

Vus : 1989  •  Réponses : 3  •  Répondre [ Tout lire ]

Barbieri, Girolamo (1808-1871-itl)


Girolamo Barbieri (02/10/1808 - 04/06/1871)

Girolamo Barbieri etait un organiste italien, maître de chapelle, né et mort à Plaisance.
[hr][hr]

Vus : 1048  •  Réponses : 0  •  Répondre [ Tout lire ]

Bach, Johann Sebastian (1685-1750-de)


Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Bach-portrait-1715-wiki.jpg
  • Biographie
Johann Sebastian Bach est né à Eisenach en Thuringe (qui jusqu'à tout récemment faisait partie de l'Allemagne de l'Est), le 21 mars 1685, le huitième enfant d'une famille de musiciens. En effet, la famille Bach était une de ces familles traditionnelles de musiciens qui, pendant plusieurs générations, gagnaient leur vie en étant musiciens au niveau local et dans les diverses cours, organistes et chantres. Son père, Johann Ambrosius Bach (1645-1695), était un violoniste de talent. Pendant que celui-ci lui enseignait les rudiments du jeu d'instruments à cordes, un autre parent, l'organiste de l'église la plus importante d'Eisenach, lui enseignait ceux de l'orgue.

La mère de Johann Sebastian mourut en 1694 et son père en 1695. Devenu orphelin; il alla vivre avec son frère aîné, Johann Christoph, à Ohrdruf où celui-ci était organiste depuis 1690. C'est de ce dernier que Johann Sebastian a reçu ses premières leçons formelles tant pour l'orgue que pour le clavecin.

Le 15 mars 1700, Johann Sebastian quitte Ohrdurf pour aller à Lunenburg, au nord de l'Allemagne, suite à l'obtention d'une place à l'école de latin où les cours étaient payés en échange d'une participation dans le chœur de l'église St. Michael. Il y demeure jusqu'en 1702. A la fin de cette courte période, Johann Sebastian semble être devenu un virtuose de l'orgue. Aucun registre ne fait mention spécifique quant aux professeurs qu'il aurait pu rencontrer ni des leçons qu'il y aurait reçues. Au cours des vacances estivales de 1701, il marcha jusqu'à Hambourg (48km) pour entendre Johann Adam Reinken and Jan Pieterszoon Sweelinck.

En mars 1703, à l'âge de 18 ans, Johann Sebastian déniche un premier emploi: serviteur et violoniste à la cour du duc Johann Ernst of Saxe-Weimar. En août de la même année, il devient organiste à l'église d'Arnstadt. Ici, comme dans ses positions ultérieures, ses tendances de perfectionniste et de ses hautes attentes de la part d'autres musiciens - par exemple, le chœur de l'église - ont choquées certains de ses collègues. Il ft partie prenante dans bon nombre de disputes durant son séjour. C'est en octobre 1705 que Johann Sebastian obtint un congé de 4 semaines pour se rendre à Lübek, à pied (une marche de 330km) pour y entendre jouer Dietrich Buxtehude. Son congé se prolongea jusqu'en janvier 1706, ce qui eut pour effet d'irriter les autorités tant civiques que religieuses. Dès lors, il devint évident que son séjour à Arnstadt allait prendre fin rapidement.

Suite à un concours tenu le jour de Pâques (24 avril 1707) pour remplacer l'organiste Johann Georg Ahle décédé le 2 décembre 1706, Johann Sebastian obtient, en juin, à l'âge de 22 ans, le poste prestigieux d'organiste, cette fois, à l'église St. Blasius à Muhlhausen. Le 17 octobre de la même année, il épouse sa cousine, Maria Barbara Bach. Très rapidement, Bach se désenchante du statut qu'on accorde accorde à la musique d'église, objet de conflit entre différentes factions de son église.

Ainsi, après peu plus d'un an, Bach se dirige maintenant vers Weimar où il occupera le poste d'organiste et de maître de concert à la chapelle ducale. Il y restera 9 ans. Cette période verra naître ses 3 premiers enfants: Catharina Dorothea (1708), Wilhelm Friedemann (1710), Carl Philipp Emmanuel (1714) et Johann Gottfried Bernhard (1715) en plus de perdre des jumaux (1713). C'est aussi au cours de cette période qu'il compose la première partie des principales oeuvres pour orgue et des cantates religieuses.

A ce stade dans la vie, Bach avait une réputation d'être un musicien au brillant talent mais d'un caractère quelque peu inflexible. Sa maîtrise de l'orgue n'avait pas d'égal en Europe. Il était régulièrement invité comme soliste virtuose. Sa maîtrise grandissante des formes de compositions, telles la fugue et le canon, suscitait l'intérêt du monde musical qui était, en ces temps, l'église luthérienne. Mais, comme plusieurs individus au talent hors du commun, il n'était pas doué pour jouer les jeux politiques ce qui lui occasionna des revers périodiques dans sa carrière. Sa candidature au poste de Kappelmeister (maître de chapelle) à Weimar ayant été ignorée en 1716, il réagit en quittant Weimar l'année suivante (décembre 1717) pour prendre le poste de directeur de la musique à la cour de Anhalt-Cothen. La période de Cothen verra une réduction dans la production des cantates religieuses et sera surtout concentrée sur la musique instrumentale entre autres: les célèbres Concertos Brandebourgeois, le Clavier bien-tempéré I, les suites anglaises et françaises pour clavier.

Sa femme, Maria Barbara, meurt le 7 juillet 1720. Bach se marie à nouveau, le 3 décembre 1721, avec Anna Magdalena Wilcken qui était de 15 ans sa cadette. Il eut 13 enfants - dont seulement 6 survivront - avec sa nouvelle femme et ce, ajoutés aux 4 qu'il eut avec sa première femme. Plusieurs de ses enfants deviendront de bons compositeurs, à leur propre mérite, surtout trois de ses fils: Wilhelm Friedmann, Carl Philipp Emmanuel et Johann Christian.

Après avoir, pendant sept ans, dirigé l'orchestre de la cour à Cothen et avoir composé pour lui, Bach se voit offrir et obtient, le 5 mai 1723, le poste prestigieux de directeur de la musique (cantor) à l'église St Thomas de Leipzig après que ce poste eut été refusé par deux autres compositeurs (Georg Philipp Telemann et Christoph Graupner). Le poste était très exigeant: il devait composer des cantates pour les 4 églises de Leipzig (St. Thomas, St. Nicolas, St. Peter, Neue Kirche), diriger les chœurs et enseigner le latin à l'école du chœur de St Thomas. Ici encore, ses relations avec les autorités de l'église de Leipzig lesquelles devinrent souvent houleuses et, graduellement, il devint insatisfait avec son poste tant au niveau financier qu'en terme de facilités musicales. Tout de même, il persistera, polissant le contenu musical des offices liturgiques et continuant à composer des œuvres de tout genre avec un niveau d'adresse et d'habileté et une profondeur émotionnelle qui lui sont propres.

A partir de mars 1729, Bach assume la direction du Collegium Musicum et se concentre de plus en plus à de nouveaux projets musicaux. Durant cette période, il compose bon nombre de cantates religieuses et profanes ainsi que divers oratorios (Noël, Pâques, Ascension).

En 1736, il est nommé Kappelmeister et compositeur auprès de l'électeur de Saxe, Frederick Augustus II à Dresde. Contrairement à Leipzig, Dresde possède une vie musicale intense avec beaucoup de musiciens (Johann Georg Pisendel, Pierre Gabriel Buffardin, Jan Dismas Zelenka, Johann Adolf Hasse, etc.) Durant cette période, Bach produit, entre autres, la Messe en si mineur, les Variations Goldberg, les Variations canoniques, le Clavier bien tempéré II, et l'Art de la fugue (incomplet au moment de sa mort).

Bach restera à son poste à Leipzig jusqu'à sa mort, le 28 juillet 1750. Il a été un génie créateur jusqu'à la fin, et ce, malgré les problèmes de cataractes qui le rendirent presque aveugle. Selon la tradition, sa dernière composition, un prélude de choral intitulé Devant ton trône, je me présente, Seigneur, a été dicté à son gendre Johann Christoph Altnickol peu avant sa mort.

Bach est un de ces rares compositeurs dont le génie ne peut être égalé même approximativement et de quelque façon que ce soit. Il était le maître suprême du contrepoint, de la fugue, de l'écriture vocale, de la composition de chambre, du répertoire pour instrument solo... la liste est longue. Ses Passions sont, sans contredit, les plus grandes compositions créées pour un ensemble de voix et orchestre. Ses œuvres pour instrument solo (violon, violoncelle) sont d'une telle beauté et d'une forme tellement parfaite que leur secrets n'ont jamais été totalement découverts, même pas par les plus grands virtuoses de ces instruments. Ses œuvres pour clavier - les Variations Goldberg et le Clavier bien tempéré, entre autres, révèlent une habileté jamais surpassée de combiner une structure musicale compliquée avec une pure force spirituelle; en fait, les principaux musiciens sont d'accord pour affirmer que leur but ultime était tout simplement de parvenir à maîtriser ces œuvres.

Bach a été le plus grand maître du baroque et probablement de toute la musique classique. Tout amateur ou étudiant de musique doit commencer - et finir - son aventure musicale dans les gloires de la musique classique avec lui.

LISTE DES OEUVRES DE BACH SUR WIKI-FR :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des ... stian_Bach

[hr]
[hr]

Vus : 13498  •  Réponses : 66  •  Répondre [ Tout lire ]


  • Au total il y a 29 utilisateurs en ligne : 2 enregistrés, 0 invisible et 27 invités (d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
    Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 439, le lun. févr. 23, 2015 12:47 am

    Membres : Bing [Bot], zacolma
    Légende : Administrateurs, Modérateurs globaux





  •  Anniversaires

  • Rechercher
  • Recherche avancée


  • Utilisateurs les plus actifs

  • Nouveaux membres

  • Lien du forum
  • Voici un lien vers le forum Guitare Classique. Pour cela, merci d’utiliser le code HTML suivant :



  • Nom d’utilisateur :


    Mot de passe :


    Se souvenir de moi

    M’enregistrer


  • Dons PayPal

  • Statistiques
  • Totaux
    116480 messages
    12480 sujets
    Total des annonces : 0
    Total des post-it : 61
    Total des pièces jointes : 14513

    Sujets par jour : 3
    Messages par jour : 27
    Utilisateurs par jour : 2
    Sujets par utilisateur : 2
    Messages par utilisateur : 17
    Messages par sujet : 9

    7027 membres
    Le membre enregistré le plus récent est Alba Chloé.


  • Dernières visites des robots
  • Bing [Bot]
    mer. nov. 21, 2018 2:19 am