• Message de bienvenue
Ami(e)s guitaristes

Désir de partager une passion,
Besoin de contacts, envie d'échanges,
Débutant ou confirmé, désirant partager son expérience
et s'enrichir de celle des autres


Bienvenue!!!

Veuillez s'il-vous-plait lire les
règles
avant de visiter le forum.


Merci beaucoup


  • Annonces globales
Aucune annonce globale

  • Nouveaux messages

Eulenstein, Karl (1802-1890-de)


Karl Eulenstein (1802 - 1890)
Eulenstein, Karl.jpg
  • Biographie
Karl Eulenstein est né en 1802 à Heilbronn, fils du fabricant de savon Heinrich Georg Eulenstein (1776-1807) et de Johanna Christiane née Winzelburger (1779-1844). Son père meurt prématurément, il est alors confié en pension chez un artisan teinturier.
Il s’intéresse très tôt à la musique, apprend le violon et veut devenir musicien, mais son tuteur l’oblige à suivre un apprentissage dans une maison de commerce d’Heilbronn.
Là, il rencontre en 1820 Justinus Kerner jouant lui-même de la guimbarde, qui lui apporte son premier contact avec l’instrument et l’encouragea plus tard toute sa carrière par des lettres de recommandation.
Kerner consacre un poème à Eulenstein et lui procure un billet d’entrée au concert de guimbarde de Franz Koch, considéré comme le Maître de l’instrument.
Eulenstein consacre tout son temps libre au jeu de la guimbarde, modifie ses instruments et compose bientôt ses propres mélodies.

En 1821, il va à Lüneburg où il achève un apprentissage de pâtissier. Pendant son apprentissage, il partage fréquemment ses connaissances musicales au mieux avec son enseignant et joue aussi à Lüneburg son premier concert, lequel avec la réaction positive des auditeurs, l’encourage à revenir à Heilbronn l’été 1824 malgré sa volonté de refuser cette tournée de concerts.
Cette première tournée fut un échec, comme d’autres programmes de tournée dans le pays qu’il n’a pas pu concrétiser. Il a pu toutefois jouer pour le Prince de Hohenlohe, la margravine de Bade et la reine de Suède. Cette tournée ne lui a pas apporté suffisamment de moyens d’existence de sorte qu’il envisage de travailler comme pâtissier et s’installe à la fin de l’automne 1824 dans la ville de Stuttgart.

Contre toute attente, Eulenstein ne trouve pas d’emploi à Stuttgart, il s’engage alors de nouveau comme musicien. Grâce aux lettres de recommandations de Justinus Kerner, il joue devant Gustav Schwab, Ludwig Uhland, Wilhelm Hauff et bien d’autres personnalités, ce qui lui apporte rapidement et pour la première fois des revenus confortables et une bonne presse auprès des sociétés privées. Christian Ludwig Neuffer lui consacre le « poème à Eulenstein, musicien de la guimbarde ».
Après Tübingen, où il est accompagné à la guitare lors d’un concert de Friedrich Silcher, il va à Zürich et Lausanne où il apprend la guitare et la langue française. Fin 1825, Eulenstein va à Paris où il fait la connaissance du compositeur et harpiste Franz Stockhausen, il est remarqué par Gioacchino Rossini et Ferdinando Paër, ce qui le conduit vers la cour du roi de France.
Toutes ses prestations ne sont pas honorées, qui font que le musicien se retrouve fréquemment dans le besoin. En 1826, Eulenstein fait un voyage en Angleterre et donne un concert devant le roi d’Angleterre, enthousiasmé.

Après un court séjour dans sa ville natale Heilbronn, Eulenstein retourne à Londres en 1827, où il retrouve un peu d’attentions après une période difficile comme guitariste.
Il apparaît la première fois comme guitariste soliste en 1828 dans la ville thermale de Cheltenham avec Stockhausen dont sa femme suivait une cure.

Plus tard, il va à Bath où il rentre dans une période pendant laquelle il alterne entre tournées et professeur d’allemand et de guitare. A Bath, il écrit un livre sur la pratique de l’allemand ainsi qu’un précis de grammaire. Vers 1830, il est considéré comme le meilleur joueur de guimbarde de son époque. Il jouait jusqu’à 16 modèles de guimbarde différents, qu’il pouvait changer sans remarquer d’interruption dans son jeu, au travers duquel il atteignait une étendue de 4 octaves. La gazette » Literary » écrivait en 1833 : « C’est invraisemblable de trouver un successeur qui pourra offrir un jeu de la sorte »
Cependant, le jeu de la guimbarde affecte tellement sa dentition, qu’en 1833 la tournée de concert de guimbarde est devenue impossible, lorsque sa dernière dent supérieure en bon état se brisa.
A l’avenir, il ne pouvait que donner des représentations en tant que guitariste ou comme professeur.
Le 27 août 1834 à Lüneburg, il épouse Katharina Henriette Sophie Rose (née le 10 février 1806 à Lüneburg et décédée le 11 mai 1879 à Günzburg) avec laquelle il vécut encore quelques années à Bath, bien que la concurrence d’autres enseignants et l’absence de concerts de guimbarde ne permettaient pas des revenus suffisants.

A Bath, le couple a eu trois enfants : Théodor Ernst (1839), Eduard Carl (1841) et Franziska Henriette (1843)
L’année 1847, la famille s’installe à Heilbronn où Eulenstein se fait construire une maison en 1850. Il écrivit deux nouveaux livres sur le langage courant allemand et le langage courant anglais. Sa carrière musicale s’est interrompue à ce moment-là.
En 1858, la famille déménage vers Stuttgart, le couple s’installant plus tard à Günzburg. A la mort de sa femme, Eulenstein alla vivre chez sa fille à Celje autrefois ville autrichienne et aujourd’hui slovène, où il est décédé et enterré en 1890.

[hr][hr]
Sources:
www.kb.dk/
Wikipedia.org

Vus : 1292  •  Réponses : 8  •  Répondre [ Tout lire ]

Eggers, Adolph Julius (1859-1919-danois)


Adolph Julius Eggers (1859-1919)
Eggers.JPG
  • Biographie
Adolph Julius Eggers a été chantre, organiste, guitariste et compositeur romantique.
Eggers a été une des personnalités de la musique danoise qui étaient irrémédiablement amoureux de la guitare. Malheureusement, même qu'il était un compositeur bien formé, il n'a pas écrit toutes ces compositions pour la guitare, mais cependant il a créé une énorme quantité d'accompagnements pour la guitare des merveilleuses chansons des plus grands compositeurs, danois et étrangers. Ce sont des arrangements qui sont encore en usage aujourd'hui. Un véritable trésor pour chaque guitariste et chanteur à explorer.

En 1904, s'est rendu en Allemagne, en Suisse et en Italie. Il composa des compositions pour chœur ou orchestre, mais on se souvient aujourd'hui principalement d’un large éventail de publications pour la guitare. On peut mettre en évidence la publication d’une méthode pour guitare remplie d'études techniques, des pièces en solo, en duo, des chansons… parmi les œuvres on trouve beaucoup de composition Sor, Mertz, Carulli, Carcassi, Coste.

Eggers a été entre autres professeur de guitare à Copenhague et il a composé un grand nombre de recueils de chants avec accompagnement de guitare, des duos pour 2 guitares et 12 Danses espagnoles et mélodies “12 Spanske Danse og Melodier” pour mandoline et guitare. Et également publié une sélection d’œuvres pour guitare choisies par J.K. Mertz “Udvalgte Kompositioner”

[hr]
  • Partitions du domaine public
    • Méthode pour guitare (Guitar-Skole).pdf
      avec 24 petits morceaux des compositeurs: Carulli, Sor, Mertz, Carcassi et Coste et 10 chants avec accompagnement de guitare
    • Duets sélectionnés pour 2 guitares, de Küffner, Diabelli, Sor
    • 15 lette duos pour deux Guitares arr.: Adolph Julius Eggers
    • Duos pour deux guitares, des compositions originales et des adaptations
      n° 1
      n° 2
      n° 3
      25 chansons et chants folkloriques.pdf
      Serenade venetienne - Svendsen_Venetiansk_Serenade_Op.24_No.3_Guitar.pdf
[hr]
Sources:
www.kb.dk/
creativeguitar.org

Vus : 1012  •  Réponses : 5  •  Répondre [ Tout lire ]

Edel, Georg (19è-?)


Georg Edel

  • Biographie
[hr][hr]

Vus : 802  •  Réponses : 0  •  Répondre [ Tout lire ]

Dunst, Etienne (19è-?)


Etienne Dunst

  • Biographie
[hr][hr]

Vus : 843  •  Réponses : 0  •  Répondre [ Tout lire ]

Dubez, Johann (1828-1891-autriche)


Johann Dubez (1828-1891)
Johann Dubez.jpg
  • Biographie
Johann Dubez (1828-1891) était un guitariste et harpiste viennois qui a étudié avec Mertz et est devenu un concertiste guitariste virtuose. Seuls quelques travaux ont été publiés, par exemple « Hungarian Fantasy ». Ses compositions ont été écrites pour une guitare à 10 cordes, et il est presque inutile d'essayer de jouer ces pièces avec une guitare qui ne comporte pas au moins 8 cordes. Il faut aussi avoir 22-24 frettes sur certains morceaux, il s’agit des compositions écrites pour des guitares du style du luthier Johann Georg Stauffer.
guitare-stauffer.jpg
J. A. Stauffer & Comp., Luigi Legnani Model, Vienna, 1837
(collection Brigitte Zaczek
)
La plupart des œuvres sont extrêmement difficiles, avec des fioritures et des notes rapides, il s’agit des pièces pour des guitaristes virtuoses. Style de la période romantique fleuri de la fin du 19e siècle, ou la virtuosité instrumentale et les états émotionnels étaient fréquents et parfois exagérée.

La « Hongrois Fantaisie » se révèle comme étant probablement la meilleure composition de Dubez, Robert Trent a inclus cette mention dans les programmes de concert. Il emprunte le titre « Hongrois Fantaisie » à une pièce Mertz, mais il s’agit d’une nouvelle composition. Bien que difficile, il n'est pas impossible à jouer.
Apparemment, seulement deux ouvrages ont été publiés par Dubez, et probablement en raison des exigences techniques, d'autres pièces ont probablement été vendus comme main-manuscrits copiés individuellement par le compositeur, une pratique qui est bien courante au cours de cette période et faite par Mertz.
[hr]
Johann Dubez (1828-1891) Dubez was a Viennese guitarist and Harpist who studied with Mertz and became a virtuoso concert guitarist.

Only a few works were published.Hungarian Fantasy Title Page His compositions make extensive use of the 10-string guitar, and it is nearly fruitless to attempt these pieces with less than an 8-string instrument. It also requires 22-24 frets on some pieces, clearly for the Staufer-style guitar. Most of the works are extremely difficult, with fast note flourishes, and clearly written for virtuoso players. In the later 19th century, as the romantic period flourished, instrumental virtuosity and sentiment were prevalent and sometimes overdone.

The Fantaisie Hongrois stands out as probably the best work, and Robert Trent has included this in concert programs. It borrows from the Mertz piece of the same title but is a new composition. While challenging, it is not impossible to play.

Apparently, only 2 works by Dubez were published, and probably due to the technical requirements, other pieces were probably sold as hand-copied manuscripts individually by the composer, a practice which is well-documented during this time period and done by Mertz.


[hr]
  • Partitions du domaine public
    • Fantaisie sur des motifs hongrois pour la guitare...
      Fantaisie sur des motifs hongrois pour la Guitare.pdf
      Fantaisie 2.pdf
      Erinnerung an Bucarest. Conzert-Potpourri fur die 10-saitige Guitarre.pdf
      Conzert-Polonaise componirt fur die 10 saitige Guitarre.pdf
    • Fantaisie sur des motifs de l'opéra: Lucia di Lammermoor: pour la guitarre. Oeuv. 2
      Fantaisie sur des motifs hongrois.pdf
      Fantaisie uber ein Volkslied.pdf
      Fantaisie.pdf
      Freie Fantaisie 2.pdf
      Freie Fantaisie.pdf
      Grande Marche Persanne.pdf
      Marche.pdf
      Marsch.pdf
      'Opera Lucia di Lammermoor - autre version.pdf
      'opera Lucia di Lammermoor.pdf
      Op. 4 Variationen.pdf
      '. Aus der Oper Martha. 2. Ragozy Marsch. 3 Hujnady und 4. Czardas.pdf
      Respect or bluetige Fantaisie.pdf
      Schubert. Trauerwalzer mit Variazionen.pdf
      Turkischer Marsch.pdf
      Valse de J. Dubez.pdf
      Valse en Ré et Sol.pdf
      Variationen.pdf
[hr]
Sources:
kb.dk/
muslib.se

Vus : 1342  •  Réponses : 3  •  Répondre [ Tout lire ]


  • Au total il y a 28 utilisateurs en ligne : 1 enregistré, 0 invisible et 27 invités (d’après le nombre d’utilisateurs actifs ces 5 dernières minutes)
    Le record du nombre d’utilisateurs en ligne est de 508, le lun. déc. 02, 2019 1:14 am

    Membres : Bing [Bot]
    Légende : Administrateurs, Modérateurs globaux





  •  Anniversaires

  • Rechercher
  • Recherche avancée


  • Utilisateurs les plus actifs

  • Nouveaux membres

  • Lien du forum
  • Voici un lien vers le forum Guitare Classique. Pour cela, merci d’utiliser le code HTML suivant :



  • Nom d’utilisateur :


    Mot de passe :


    Se souvenir de moi

    M’enregistrer


  • Dons PayPal

  • Statistiques
  • Totaux
    121818 messages
    13404 sujets
    Total des annonces : 0
    Total des post-it : 62
    Total des pièces jointes : 16312

    Sujets par jour : 3
    Messages par jour : 25
    Utilisateurs par jour : 2
    Sujets par utilisateur : 2
    Messages par utilisateur : 16
    Messages par sujet : 9

    7469 membres
    Le membre enregistré le plus récent est kahelane.


  • Dernières visites des robots
  • Bing [Bot]
    ven. juil. 03, 2020 5:16 pm